Login
Main Menu
Votes


Site Info
Who's Online
4 Utilisateur(s) en ligne (1 Utilisateur(s) connecté(s) sur Articles)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 4

Plus ...
Sujets récents
Forum Sujet Réponses Lectures Dernier envoi
ABC Sécurité routière 0 14950 14/08/2015 20:30 dpfashion
ABC Soigner - Chercher - Enseigner 1 20860 18/12/2014 15:06 dpfashion
ABC Quelle Pysique pour l'avenir? 0 18383 27/10/2014 09:53 dpfashion
Sujets les plus vus
Forum Sujet Réponses Lectures Dernier envoi
ABC Soigner - Chercher - Enseigner 1 20860 18/12/2014 15:06 dpfashion
ABC Quelle Pysique pour l'avenir? 0 18383 27/10/2014 09:53 dpfashion
ABC Sécurité routière 0 14950 14/08/2015 20:30 dpfashion
Liens Récents
Sujets d'Articles
Top Articles
Articles Récents
Infos
Manchettes
http://www.dpfashion.net
Log-in |  Register now!
dpFashion, le bien-être à domicile et ailleurs



Change/Menu

Blog-dpFashionBlog-dpFashionAnnuaire-dpFashionForum-dpFashionDiagnostic-BeautéBilan-Forme-Bien-EtreBilan-Forme-TravailEcartes-dpFashion

Powered by dpFashion-Presentation
Publié par dpfashion le 25/07/2007 22:23:57 (1221 lectures)

France, mère des arts, des armes et des lois,
Tu m'as nourri longtemps du lait de ta mamelle :
Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle,
Je remplis de ton nom les antres et les bois.

Si tu m'as pour enfant avoué quelquefois,
Que ne me réponds-tu maintenant, ô cruelle ?
France, France, réponds à ma triste querelle.
Mais nul, sinon Écho, ne répond à ma voix.

Entre les loups cruels j'erre parmi la plaine,
Je sens venir l'hiver, de qui la froide haleine
D'une tremblante horreur fait hérisser ma peau.

Las, tes autres agneaux n'ont faute de pâture,
Ils ne craignent le loup, le vent, ni la froidure :
Si ne suis-je pourtant le pire du troupeau.


Joachim du Bellay
Tiré des Regrets - 1558



Publié par dpfashion le 03/07/2007 23:54:34 (3344 lectures)

Ceux qui dansent au rythme de leur propre musique

Ceux qui se nourrissent de viandes.de produits laitiers.de desserts
Ne peuvent t'estimer à ta juste valeur.

Même si la pierre se fendait, tu ne peux pas leur faire ouvrir
Les fenêtres de leur ferme.
Des gens comme toi ne font pas partie de leur centre d'intérêt
Tu n'existes pas.
Dorénavant tu dois savoir
Qu'ils n'ont pas de temps à te consacrer!

Ils ont les yeux fixés toujours vers le haut
Pendant qu'ils s'inclinent
Avec un sourire au dessus de leur double menton
Devant le souverain. le sultan
Crois-tu un seul instant qu'ils te reconnaissent?

Si tu me demandes mon avis à ce sujet
C'est que les bouts de leur ficelle
Sont aux mains d'autrui
Ne te formalise point du fait
Qu'ils se prennent pour des rois!

Avec des espoirs vains
Et des attentes mal placées
N'attends pas d'eux
Qu'ils te considèrent comme un homme.

Même si tu écris des centaines de lettres
Aux hommes des portes fermées
Dans le but de les voir ou de leur parler
Tu ne recevras même pas une seule réponse.
Méfie-toi, sois attentif
Par-dessus tout
Tu leur permettras d'avoir des airs hautains
En se croyant importants
Ils te regarderont avec dédain!

Ils aiment bien se caresser
Le dos les uns des autres.
Il ne reste plus
Qu'à écouter leurs conversations "avec admiration"
A vanter leurs écrits "exagérément"
A récompenser leurs faits "par applaudissement".

Ne perds pas de temps
Et ne t'occupe pas
En pensant à autres choses.


Üzeyir Lokman ÇAYCI
Paris, 20.06.2007
Traduit du turc par : Yakup YURT ©






Sites du moment

http://trk.www.netaffiliation.com/suivi.php?mclic=S2B2415C3121


Top Liens
Sondages
Etes-vous pour l'indépendance de la Provence?
Oui
Non
Sans Opinion
Boutique du moment


Bonnes Fêtes de Fin d'Année à tous, pour vos achats et cadeaux le Top Bons Plans, c'est idéal!






Programme TV et Météo







Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs