Login
Main Menu
Votes


Site Info
Who's Online
3 Utilisateur(s) en ligne (1 Utilisateur(s) connecté(s) sur Articles)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 3

Plus ...
Sujets récents
Forum Sujet Réponses Lectures Dernier envoi
ABC Sécurité routière 0 10598 14/08/2015 20:30 dpfashion
ABC Soigner - Chercher - Enseigner 1 16304 18/12/2014 15:06 dpfashion
ABC Quelle Pysique pour l'avenir? 0 14392 27/10/2014 09:53 dpfashion
Sujets les plus vus
Forum Sujet Réponses Lectures Dernier envoi
ABC Soigner - Chercher - Enseigner 1 16304 18/12/2014 15:06 dpfashion
ABC Quelle Pysique pour l'avenir? 0 14392 27/10/2014 09:53 dpfashion
ABC Sécurité routière 0 10598 14/08/2015 20:30 dpfashion
Liens Récents
Sujets d'Articles
Top Articles
Articles Récents
Infos
Manchettes
http://www.dpfashion.net
Log-in |  Register now!
dpFashion, le bien-être à domicile et ailleurs



Change/Menu

Blog-dpFashionBlog-dpFashionAnnuaire-dpFashionForum-dpFashionDiagnostic-BeautéBilan-Forme-Bien-EtreBilan-Forme-TravailEcartes-dpFashion

Powered by dpFashion-Presentation
Quintil : Astéroïde
Publié par dpfashion le 26/07/2007 23:16:18 (5272 lectures)

Les quintils



Suivant l'envie d'une fraie,
Portée par un vide effraie,
Et par une soif d'amour raie,
Son clitoris gai se soulevant,
Claquait avantageux au vent.


dpFashion



Le huiti�me jour la Divinit� sylphide ut se reposa,
Ce fut dans la suite au bimane d'agir tel Mimosa,
Car c'est � l'homme de r�ler le concerto de la vie,
Seul lui peut ordonner son passage l� par exuvie,
Bien que la calligraphie harmonieuse soit de Veda.


Madame, sous vos beaux dessous, dans l'ombre,
Un doux a�de est l�, infini alchimiste du nombre,
Qui vous aime, adir� dans la nuit qui vous voile,
Qui vous veut, chlorotique amoureux d'une �toile,
Dirig� par l'inconscience juv�nile qui le d�nombre.


Jubiler vif toutes les fois,
Jouir � fond sans sc�ne,
Exister unis et obsc�ne,
Ce n'est plus bons alois,
Mais c'est l'�me des rois.


Par l'absence lourde d'unit�,
Un roman rosace gris inusit�,
Un feuillet onguent biseaut�,
Un po�me �pris s'�crit bleut�,

Une nouvelle vie pour les amants �blouits...


Amour �chou� sur le sable tropical,
Limant fort passionn�ment l'espoir,
S�accrochant sans plaisir au bocal,
Et repouss� acide vers son terroir,
Finit dans la mort ou l'unit� foetal.


Depuis qu'a d�clin� verte l'ombre de tes oreilles,
Les �toiles ont larm� bleu tes c�lestes entrailles,
Les �thers crach� blanc de ta bouche � tes reins,
Les ondes suc� rose tes majestueuses vermeilles,
Et l'amant sombr� au noir de ton sein souverain.


Seul au fond de l'arme soeur je n'ai comme �cho,
Que l'arioso des sir�nes qui flirtent de psycho.
Hui encore le suc suinte le long de mes abajoues,
Et les perles abjur�es �copent l'incl�ment go�t,
D'un oc�an de peine qui s'�coule las sans c�sure.


Mille profils si d�sirables,
Font les poup�es adorables,
Pour m'accorder les fers,
Mais je ne les vois gu�re,
Car ma vie est � ma mie.


Dans notre soif pure de coeur,
Ce n'est pas tant ton ardeur,
Que je cherche � cru octroyer,
Je voudrais juste vif employer,
Le chemin mod�le de ton �me.


Sous l'�cran noir de ta toison,
L� o� se consume notre raison,
Dans la fournaise de nos fleuves,
O� tous nos sens sont en effluve,
J'�crirai nos pr�noms.


Douce journ�e de retrouvaille,
Aux c�t�s de ma fine dulcin�e,
Je me change en bleu de paille,
Je bande sans amnistie et cin�,
Mon corps serre est aux anges.


Entre clavier et souris double-clic,
Entre poitrine et s�ant simple-clic,
Extensions b�nies du webmaster vif,
Actrices d'un in�dit monde cr�atif,
Notre coeur balance tout un d�clic.


Vent fort d'�lections,
Dans les t�l�visions,
Jette aux doux yeux,
Pour toucher cieux,
Des oboles d'argent.


Certains disent que nous sommes fort ganaches,
Certains disent que nous devrions fusionner,
Tous y vont de leur id�e sainte � profusionner,
Mais tout ce que doit faire mon coeur apache,
C'est te dire que je t'aimerai pour toujours.


Lors du retour de la sainte chaleur,
Au gr� de la belle nature en fleur,
Je d�c�le en moi la douce �motion,
De l'�ruptive s�ve de printemps,
Candeur assotie de l'�jaculation.


Dans la candeur inali�nable des mots,
Il y a tellement d'effluves d'amour,
Que tout notre atma et notre coeur
S'en r�forment en continuum du beau,
Pour en grandir vivement chaque jour.


La passion ind�l�bile pour pr�sent,
Le desiderata perp�tuel pour enfer,
Les mots coulants d�j� offerts,
Reste que le vent du changement,
Pour gagner notre soif d��ternit�.


Que convoites-tu dulcin�e, devant ton �critoire,
Parmi les harmonies divines � trois temps,
Moi, ou ton coeur dans notre vieille armoire,
Nos souvenirs d�autrefois et de ta vie d�antan,
Ou � publier notre belle passion intransitoire?


Mon �me r�sonne quand elle te voit
Entends-tu mon corps t'appeler?
Reine de sabbat, silence roi
Couchons nos sexes au ciel d'�t�
Impr�gn�s de vive impatience


Jour et nuit je ne puis te chasser de mes longues pens�es;
Dans l'obscurit�, seul sur mon lit, je suis dans l'expectative amoureuse.
Je nous imagine unissant nos mains, �changeant des mots d'amour.
Puis je jette un dr�le de rayon, comme un phare errant,
qui attend de s'arimer dans la terre promise.


Format Imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.


Sites du moment

http://dpfashion.carrefourinternet.com/fr/portail/


Top Liens
Sondages
Etes-vous pour l'indépendance de la Provence?
Oui
Non
Sans Opinion
Boutique du moment


Bonnes Fêtes de Fin d'Année à tous, pour vos achats et cadeaux le Top Bons Plans, c'est idéal!







Programme TV