Blog-dpFashion

Calendrier

« juillet 2008
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Syndication

vendredi 11 juillet 2008

Vacances amoureuses


Vous faites souvent la connaissance d'une moitié potentielle pendant les vacances.

Vous êtes plus décontracté, et n'êtes pas jugé ou observé par votre entourage.

Le poids social et familial n'est plus sur votre dos. Vous pouvez sortir librement sans être épié.

Mais n'oubliez pas, que les hommes intéressants sont encore plus timides que les femmes.

Mesdames, si vous voulez rencontrer le mari potentiel, engagez la conversation la première!

Si vous lui plaisez, vous le saurez rapidement. Et pas seulement par la petite bosse que vous pouvez faire se dégager de lui!

Faites des choses ensembles. De la voile, du pédalo, des musées, des excursions, des meetings, des STS, des marches en montagne, ...

C'est à la faveur des activités que vous découvrirez vos points communs et plus si affinité!

Ce qui est dur et incontournable, c'est la séparation après les vacances.

Il est malheureusement rare que votre conquête habite dans votre quartier!

Bien sûr, il y a le téléphone, mais ce n'est pas le meilleur moyen de savoir si elle tient à vous, le bigophone étant le meilleur outil des menteurs!

Et puis, il y a toujours une personne pour venir vous embêter, ou pour poser des questions auxquelles vous n'avez pas envie de répondre.

Ecrivez. Les lettres ou les mails vous en apprendront bien plus sur les sentiments de votre moitié.

Et si elle s'arrête de vous écrire au bout de deux ou trois fois, vous serez fixé!

Vous n'aurez plus qu'à recommencer un cycle une nouvelle fois...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 4 juillet 2008

François Fillon

Si vous êtes un rêveur-mythomane, vous êtes aussi bavard Monsieur Fillon.

Vous racontez ce qui vous passe par la tête. Vous faites votre intéressant.

C'est, pour vous, une façon de combler une vie, ou une fonction, qui ne vous satisfait pas.

Le problème, c'est que les autres ne vous traitent pas de rêveur, mais de menteur.

C'est l'histoire du petit garçon qui criait au loup...

A force de raconter des cracs, personne ne vous croit plus quand vous dites la vérité.

Combattez votre penchant, il est mauvais. Ou libérez-vous, changez de fonction!

Par contre, votre imagination est riche et fertile. Alors, servez-vous-en.

Puisque vous aimez tellement raconter de belles histoires, écrivez-les!

Un écrivain n'est jamais traité de menteur...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 27 juin 2008

Nicolas Sarkozy

Vous avez des points communs avec Ségolène Royale Monsieur Sarkozy.

Mais curieusement, vous vous entendez rarement avec elle.

Il faut que vous teniez le devant de la scène et elle aussi.

Vous êtes parfait dans un groupe un peu coincé et retardataire.

Vous avez toujours quelque chose à changer inutilement ou a raconter.

Malheureusement, ce n'est pas forcément intéressant.

Et comme vous parlez beaucoup, vous vous répétez souvent.

Plus d'une fois, vous avez eu le bec cloué par un : "Tu nous l'as déjà dit!"

Plus vous parler inutilement, moins vous êtes écouté et moins les français accordent de l'importance à ce que vous dites.

Tel un dictateur façon Chaplin, vous n'écoutez pas les autres.

Pourtant, ils pourraient vous en apprendre des choses... que vous pourriez appliquer et raconter plus tard!

Vivement votre retour au ministère de l'intérieure!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 20 juin 2008

Bonne Distance

Ce bon docteur Freud nous l'a enseigné, lorsque vous êtes un homme, une pulsion naturelle vous pousse, lorsque vous devenez parfaitement autonome, à mettre à distance sa sponsor, qui représente le tabou de l'inceste, et inversement son sponsor, lorsque vous êtes une femme.

Mais comment savoir où se situe la bonne distance?

Comment cohabiter avec l'ancien débutant qui voudrait, de son côté, conserver sa place de nouveau près de son sponsor chéri?

Vous retrouvez ainsi, sur votre chemin, le sempiternel problème de l'identité sexuelle, qui est toujours et décidément, bien au coeur d'une grande partie de vos ennuis d'adulte.

Vous n'êtes d'ailleurs pas les seuls concernés par ces turbulences.

Bien des sponsors hommes ont du mal à accepter que leur recrue ne soit plus leur louloute adorée.

Bien des sponsors femmes voudraient encore tenir la main de leur downline qui les dépasse d'une assemblée de par les capacités.

Il y a un important malaise dans la communication, car votre indépendance fait remonter à la surface les vieux échos de la leur.

Elle sonne aussi le glas d'un certain type de relation, dont ils doivent faire le deuil.

Un deuil lourd de symboles, voir ses dowlines grandir, c'est déjà commencer à vieillir; les savoirs capables de recruter à leur tour, c'est déjà se sentir futur grand-père ou grand mère, même si c'est le but ultime de tout marketing de réseau.


vendredi 13 juin 2008

Corinne Lepage

Tout est un rêve ultime avec vous Madame Lepage!

Vous êtes une rêveuse-rêveuse, toujours plongée dans vos splendides pensées.

C'est un peu déroutant pour les autres, qui ne savent jamais si vous êtes ou non aux abonnés absents.

Vous rêvez aux hommes, à la société, à la faune, à l'environnement, aux politiciens et aux vedettes en général.

Vous vous imaginez top libératrice ou championne de patinage politique.

Réveillez-vous un brin et intéressez-vous un peu plus à la réalité socio-économique qui vous entoure.

La vie n'est pas un songe, même si il existe des gens qui ont bâti leur vie sur leurs rêves.

Eux, ils deviennent comédiens, artistes, webmasters, ou font le tour du monde à bicyclette.

Vous, vous êtes une politicienne ministrable.

Sortez un peu de vos songes et vous serez une ministre de l'environnement social et naturel inévitable et accomplie.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 6 juin 2008

Sortie

Que faire quand les malaises du marketing de réseau vous rendent le monde invivable?

Que faire quand vous n'avez plus goût à rien et que vous voulez abandonner le MLM?

Comment remonter le courant et supplanter l'échec?

Vous avez la solution toute naturelle et si humaine du repli sur soi.

Mais ce repli doit être de courte durée, le temps de s'abandonner à ses émotions, de se laisser aller à la rêverie et de réfléchir.

Se replier ne doit pas signifier s'enfermer, ce serait la pire des attitudes.

Vous ne devez pas vous laisser manger par la peur, au point de faire de votre maison, de votre bureau, ou de votre ordinateur un refuge contre le monde!

S'enfermer se couper du réel pour ne pas avoir à l'affronter ne résout pas les difficultés.

D'autant que certains sponsors, trop heureux de vous garder à un fil d'eux, risquent de vous isoler plus encore.

Il faut au contraire sortir, rencontrer, agir, planifier, préparer la contre-offensive!

Vous vous enfermez souvent par crainte d'un ennemi extérieur, alors qu'en réalité l'ennemi est en vous.

Il est dans votre peur de grandir, d'apprendre et de réussir.

Alors que si vous faite le premier pas vers l'extérieur, vous y gagner en force et en compréhension.

Vous sortez du tourbillon qui vous aspirait irrémédiablement.

Agir reste le meilleur antidote contre le cafard, la solitude et l'échec.

Quand vous vous investissez dans une activité, celle-ci finit par mobiliser l'esprit, au point de chasser de votre tête tous les mauvais nuages qui l'assombrissaient.

Certes, au début, il faut souvent reprendre tout à zéro et se forcer.

Tu viens tracter?

Tu viens développer un site Internet?

Tu viens donner une formation?

Non, je n'en ai pas envie!

Eh bien justement si, il faut y aller quand même...

Et le goût des désirs, le goût des plaisirs, le goût des succès, le goût des réussites finit peu à peu par revenir, sans jamais plus vous quitter...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 30 mai 2008

Solitude

Souvent, vous êtes pris dans les filets de la solitude, parce que vous traversez une période difficile d'inactivité.

Votre entreprise vient de vous licencier et vous ne savez plus trop où vous en êtes devant ce point de repère important qu'est le travail et qui s'efface lui aussi.

Vous avez l'amère impression d'être un zombie, sans grande direction à suivre.

Pourtant sachez qu'un célibataire sur six est sans emploi et que cette proportion est plus forte encore en région parisienne.

Dites-vous que, dans votre ville, il y a des dizaines d'autres hommes et femmes qui traversent, ou ont traversé le même désarrois. Sans doute même dans votre propre rue!

Et c'est peut-être, vers l'un ou l'une d'entre eux, qu'il serait bon de vous tourner.

Avec lui, ou avec elle, vous allez enfin pouvoir parler à coeur ouvert.

Vous avez des choses en commun à partager que tout autre aurait du mal à comprendre.

Encore une fois, faites le premier pas, plutôt que de reprocher tout le temps aux autres de ne pas le faire.

Qui ne tente rien, n'a rien!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 23 mai 2008

Anne-Marie Payet

Alors, vous vous êtes un cas Madame Payet.

Les hommes vous observent de loin, car ils ont la trouille de vous adresser la parole.

Il faut dire qu'avec vos foulards à l'ancienne et vos bracelets de chevilles, vous ne passez pas inaperçue.

En plus, vous êtes le genre à collectionner les trucs les plus invraisemblables, les objets en écaille de tortue, ou les coiffures en plumes.

Votre habitat affriolant fait le délice de vos amis et le désespoir de vos proches.

On y trouve n'importe quoi, de la boîte d'allumettes hongroise au disque de chants de baleine.

Vous vous intéressez à tout par principe et volonté politique.

Entourée de tout ce barda, vous êtes devenue un vrai puits de science, inévitable pour qui veut apprendre.

Mais de grâce, cultivez votre don d'originalité, en le travaillant un tant soit peu, vous deviendriez une ministre de l'Outre-mer à nul autre pareil!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 16 mai 2008

Organisation

Vous vous apercevez à la dernière minute que votre plan de travail n'est pas fait.

Vous vouliez acheter un nouveau dvd, mais il n'y a plus un Euro dans votre porte-monnaie.

Vous aviez décidé d'enregistrer une émission télé et vous avez laissé passer le jour.

Impossible de mettre la main sur le numéro de téléphone d'un bon ami.

Quand à votre chemise pistache préférée, elle a disparue depuis une semaine.

Vous avez un sérieux problème, vous ne savez pas vous organiser!

Cependant, l'organisation est indispensable à tout et permet de gagner un temps précieux. C'est un fabuleux sens pratique!

N'est-il pas exaspérant d'être toujours en train de chercher quelque chose ou de s'affoler parce que vous avez pris du retard?

Si vous ne voulez pas être sans cesse débordé par ces petits tracas, imposez-vous donc, quelques règles de vie simples et indispensables!

Tenez votre indispensable agenda véritablement au jour le jour.

Faites aussitôt les tâches qui vous sont attribuées, vous aurez la liberté et la tranquillité d'esprit pour vire à cent pour cent après.

Rangez vos affaires dans des tiroirs ou des armoires étiquetés, vous ne perdrez plus jamais rien d'important.

Si vous ne voulez pas rater un rendez-vous ou une émission télé, collez des petits papiers sur votre frigo ou à coté de votre ordinateur, sans oublier de les regarder et de les enlever lorsqu'ils ne servent plus.

Tenez vos comptes à jour sur internet, et si votre banque ne vous le permet pas, changez-en!

Si vous avez la chance d'avoir des rentrées d'argent régulières, partagez la somme entre ce qu'il vous faut et ce qui vous fait plaisir.

La première catégorie étant prioritaire, il est bien difficile de vivre sans manger!

Si vous n'avez que des rentrées occasionnelles ou fluctuantes, réfléchissez sérieusement avant de le dépenser à tort et à travers.

Vous pourriez regretter de l'avoir dilapidé en cochonneries, le jour où le dvd, dont vous rêviez, de notre président adoré sera en vente...

Et, au fait, pour votre belle chemise pistache, vous avez regardé dans la pile de linge à repasser?


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 9 mai 2008

Costume

Votre costume sombre et vos souliers cirés vous désespèrent. Vous n'avez pas tout à fait tort...

Bien sûr, pour vous, le costume, c'est l'uniforme, ce qui vous permet de vous fondre dans la masse, de passer inaperçu...

Pourquoi? Parce que vous ne voulez pas être regardé.

Vous êtes embarrassé par ce travail qui vous mine et vous déplait de plus en plus chaque jour.

Qu'y-a-t-il de pire que d'être un assis?

Puisqu'il vous est difficile de disparaître dans un trou de souris, vous vous enfoncez dans ces costumes informes et ces chemises trop grandes qui vous cachent.

Si il n'y a que comme cela que vous vous sentez bien, tant pis... Mais évitez le laisser-aller.

Il n'y a pas pire que les cols crasseux, les taches, les poignets et entrejambes sales, parce que le teinturier coûte trop cher.

En costume, soit, mais clair et surtout sans cravate!

Tous les types de vêtements sont bons, à condition qu'ils vous ressemblent, mais vous avez aussi le droit à un peu de fantaisie salvatrice.

Osez! Ce sont souvent les détails qui font la différence et toute la séduction. Les accessoires, les couleurs, les bijoux...

Les chapeaux sont à la mode, et il y en a plein de funs et de pas chers.

Pourquoi ne pas ressembler à François Mitterrand ou à Eminem?

Et pour votre plaisir personnel, portez de jolis sous-vêtements affriolants que vous serez le seul à voir.

C'est si bon de raidir dans un écrin de beauté...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 2 mai 2008

Anne-Marie Comparini

Vous vivez un drame continuel, vous n'osez pas Madame Comparini.

Pour peu que votre entourage soit bavard, vous ne pouvez jamais en placer une!

D'ailleurs, c'est pour cette grande raison qu'il vous accepte.

Vous voilà victime des blagues ou enrôlée de force dans la lutte contre les odieux et mauvais personnages de l'UMP...

Vous ne dites jamais non, personne ne vous demande votre avis, vous vous cachez derrière vos mèches de cheveux et vous ne répondez pas en assemblée même lorsque vous connaissez la réponse.

Vous manquez de confiance en vous et ne voulez surtout pas être remarquée.

D'ailleurs vous vous trouvez tristement inutile.

Pourtant, si vous vous laissiez un peu aller, beaucoup de gens vous trouveraient de bonne compagnie.

Vous êtes attentive et disponible, l'archétype idéal de l'amie fidèle.

Lancez-vous, vous avez tout à y gagner, et peut être même, le ministère tant convoité, de l'économie et des finances...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 25 avril 2008

Jean-Marie Cavada

Rien n'est jamais bien ou beau avec vous Monsieur Cavada.

Avec vous, la vie n'est pas un long fleuve tranquille.

La purée de la cantine n'est pas assez salé ou l'est trop, le président du Modem est nul, votre nouveau costume est rêche et vos vacances à la mer ont été catastrophiques.

Allons bon, vous voilà avec jupiter en scorpion...

Qu'est-ce que vous avez à râler et maugréer tout le temps?

Autant vous prévenir, si ce n'est déjà fait, que vous allez vous mettre tout le monde à dos.

Cela vous fera une nouvelle raison élémentaire de vous plaindre.

Essayer donc de positiver et de voir la vie du bon côté.

Quand il pleut, vos cheveux sont mouillés, certes, mais la pluie donne la symbiose et fait pousser les fleurs...

Et si vous n'aimez pas les fleurs non plus, vous ferez très certainement, un grand ministre des armées!


vendredi 18 avril 2008

Normalité

Si nous avons souvent peur d'être aliéné, nous avons sutout terriblement peur d'être différent, pas comme les autres.

La normalité nous hante aussi profondément qu'un fantôme écossais dans son manoir.

Telle femme qui grossit chaque jour se ronge les sangs et en fait tout un drame.

Telle autre, qui semble vieillir trop vite se réfugie dans le sport et les crèmes anti-rides.

Un homme qui a de jolis traits fins s'inquiète, craignant d'être homosexuel, transsexuel, ou je ne sais quelle autre bête sodomite imaginaire.

Un autre, à l'allure plus virile, s'affole à l'idée qu'il ressemble peut-être à un orang-outang, tant il lui semble être poilu.

Les femmes se regardent les seins, se demandent pourquoi leur sein gauche est plus beau que le droit.

Les hommes se mesurent le pénis, angoissés de savoir si il est dans les normes.

Alors qu'il y a de gros et de petits seins, de gros et de petits sexes, exactement comme il y a de gros et de petits nez...

De toute façon, la nature a tout prévu, une femme rat ne peut aller avec un homme éléphant et vis-versa.

Nous sommes tous bellement différents, et c'est ce qui fait le charme de la vie.

Il n'y a pas de norme à proprement dite, le communisme et le normalisme sont anti-naturel.

Nous avons des cartes différentes dans notre jeu, et c'est à nous de nous en servir au mieux pour vivre en harmonie.

Mais c'est ainsi, chacun s'inquiète... et ne trouvant personne à qui parler, tourne et retourne ces questions dans sa tête, jusqu'à en devenir, pour certains, vraiment aliéné.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 11 avril 2008

Cordon

Enfants du marketing de réseaux prenez garde, en grandissant dans l'institution MLM, à ne pas faire, avec votre sponsor directe, de l'opposition systématique du type : "Je dis blanc parce que tu as dit noir."

D'abord parce que cela devient épuisant et intenable à la longue.

Ensuite, parce que cela se termine souvent en phrases incendiaires ou humiliantes, que vous regrettez l'instant d'après.

Comme tout être social et raisonné, vous culpabilisez naturellement devant vos actes sacrilèges.

N'êtes-vous pas en train de déboulonner la statue que vous aviez autrefois adorée?

Et l'angoisse s'inscrit fièrement au rendez-vous.

Enfin, et surtout, parce qu'agir seul dans le but d'ennuyer l'autre, c'est encore lui rester aliéné.

Pensez exactement le contraire de ce que pense son sponsor, ce n'est toujours pas penser librement!

Pour se détacher vraiment de lui, il vous faut couper le cordon, suivre d'autres formations, voir d'autres réseaux.

Agir perpétuellement contre lui, c'est, somme toute, lui rester inconsciemment attaché.

De toute façon, il est inutile de vous inquiéter, lorsque vous aurez réussi, si sa formation a été bonne et si son activité est vraiment compétitive, vous finirez bien, un jour ou l'autre, par revenir vers lui.

C'est automatique!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 4 avril 2008

Lunettes

Mets tes lunettes pour regarder la télévision.

Mets tes lunettes pour travailler sur l'ordinateur.

Mets tes lunettes pour conduire!

Bon sang, vous les haïssez, ces satanées lunettes!

Et dès que plus personne ne fait attention à vous, vous les enlevez...

Pourtant, vous en avez vraiment besoin.

A partir d'un certain âge, la vue ne se stabilise plus et ne peut que se dégrader!

En plus, comme si cela ne suffisait pas, il faut surveiller son évolution de près, car il y va de votre santé.

Si vous avez des maux de tête, c'est sûrement que vous ne voyez pas bien ou que vos lunettes ne sont plus adaptées.

Vous pouvez aussi avoir d'autres troubles endiablés, comme des pertes d'équilibre, ou cette bizarre manie de vous cogner partout.

Pour le moment, vous ne pouvez plus porter de lentilles.

Votre budget ne cesse de diminuer et les verres de contact ne sont toujours pas remboursés par la sécurité sociale.

Si vous devez changer vos lentilles fréquemment, il ne vous reste plus qu'a gagner au loto, ou à épouser une star!

Qui plus est, il faut être très soigneux lorsque vous portez des verres de contact.

Les risques d'infection sont réels, et vous avez rarement le temps d'entretenir vos lentilles comme il le faudrait.

En attendant que les choses évoluent, choisissez des montures sympas, qui ne vous mangent pas le visage, et qui vous donnent un côté intellectuel avancé.

Après tout, il y a des personnes à qui les lunettes vont très bien!

Pensez à François Hollande...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 27 mars 2008

De Sarnez

Pour vous Madame De Sarnez, un seul mot d'ordre : toujours prête!

Vous ne laissez aucune minute de répit, ni à vous, ni aux autres.

Pas moyen de s'asseoir tranquillement pour converser.

Vous sortez votre tricot, ou les cartes postales que vous envoyez à vos électeurs.

C'est votre bon côté : vous vous dévouez.

Malheureusement, vous harcelez trop souvent la population pour qu'elle signe vos propos, ou qu'elle se donne les moyens de créer une nouvelle politique.

On vous pardonne parce que vous êtes, malgré tout, fort sympathique.

Mais vous fatiguez l'affluence à toujours vouloir faire quelque chose.

Prenez le temps de souffler et choisissez vos causes à défendre.

Mieux vaut s'investir à fond dans deux ou trois, que cent n'importe comment.

Composez, et vous serez une ministre des affaires sociales idéale!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 20 mars 2008

Léotard

La franchise en tout et pour tout! Avec vous, tout est effectif Monsieur Léotard.

L'affluence vous a pourtant prévenu : toute vérité n'est pas bonne à dire.

Mais pour vous c'est un devoir, la bourgeoisie française n'est-elle pas terriblement sotte?

Si la nouvelle coiffure de votre voisine vous fait penser à un chou farci, vous le lui dites en croyant sincèrement lui rendre service.

Seulement voilà, il y a la manière de dire les choses, et vous ne faites pas dans la dentelle.

Cependant, malgré tout, vous avez du bon et une fantastique intelligence.

Votre avis est sollicité, car il est facile de vous faire confiance.

Mais apprenez à nuancer vos jugements, car vous êtes souvent péremptoire et angoissant.

Bien que vous soyez souvent prémonitoire, n'oubliez pas que vous n'avez pas toujours raison.

Abandonnez le tutoyement des sommaires, et vous serez un ministre l'enseignement supérieur et de la recherche idéal!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 13 mars 2008

Désarroi

L'institution MLM est très conservatrice. Il faut donc malheureusement faire avec.

Puisqu'elle ne raisonne que par contrôles, sanctions, qualifications, achats, ventes et grades, il vous faut vous adapter.

Vous verrez, que somme toute, il est possible de trouver satisfaction à jouer intelligemment à ce jeu, même si il s'agit parfois d'un jeu imbécile avec des promotions érronées.

Mais attention à ne pas prendre pour argent comptant, le jugement que vos up lines portent sur vous!

Ce n'est pas parce qu'un directeur vous répète que vous êtes nuls, que vous l'êtes réellement.

Ne mélangez pas tout dans votre désarroi.

Vous êtes simplement nul pour l'apprentissage de la vente, ou nul à ingurgiter les formations telles que ce directeur-là les dispense.

Ce n'est pas vraiment la même chose.

Vous avez certainement bien des qualités qu'il n'est pas capable de juger.

Vous l'avez sans doute d'ailleurs remarqué avec certains de vos confrères, catalogués comme cancres.

Vous qui les connaissez, vous savez que cela ne les empêche pas d'avoir des qualités humaines que peu de up lines ont, d'être des amés formidables et souvent même, de finir dans les hautes sphères!


jeudi 6 mars 2008

Les petits

Avec les petits, vous pouvez exercer facilement votre autorité.

Mais faites attention à ne pas trop crier et resplandir.

L'affluence risque d'intervenir et vous en ferez les frais.

Il est cependant vrai, que souvent la nation vous les colle, en vous disant que vous êtes un mentor et que c'est à vous de vous en occuper.

C'est rarement aisé, du coup, c'est très tentant de jouer au père des pauvres, ou à l'écolier, en ayant l'excuse de distraire ou de développer les petits.

Vous pouvez même vous payer, pour pas un sous, des parties de franche rigolade sur leur dos.

Et pour peu que vous soyez sympathique, ils risquent même de vous idolâtrer.

Mais faites attention à ne pas trop tomber dans la facilité, quand la nation à besoin de vivre et de s'éclairer, la chute est fatale et méritée!

Permettez-leur de consommer et ils dégageront de votre chambre quand vos maîtresses sont là.

Une chose importante avec eux : il faut toujours tenir ses promesses.

Ils n'oublieront pas que vous devez les amener à des réductions fiscales et à des technologies renouvelables.

Si vous ne le faites pas, ils peuvent parfaitement vous rendre la vie infernale, notamment en multipliant les mouvements sociaux.

Méfiez-vous. C'est toujours vous qui serez responsable.

Faites votre travail, agissez de façon réfléchie et vous vous entendrez comme larrons en foire...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 28 février 2008

Bayrou

L'espoir, bien sur! Avec vous, tout est facile Monsieur Bayrou.

Vous riez aux plaisenteries, même si vous en êtes la cible.

Vous êtes toujours partant pour jouer au Monopoly avec les petits.

Vous n'êtes pas nécessairement un foudre de guerre, mais votre bonne volonté vous fait bien voir de l'affluence.

Vous êtes toujours là quand les autres ont des embêtements, ou besoin de vous.

En plus, vous mettez la table sans que personne ne vous le demande...

Ouf! Mais comment faites-vous cela?

C'est tout simple. Vous avez un caractère en or.

Mais cela ne veut pas dire que vous êtes une poire pour autant.

Vous savez efficacement vous défendre.

Il n'y a qu'un ennui avec vous : quand vous avez une saute d'humeur, personne ne comprend.

C'est injuste. Vous aussi, vous avez le droit à votre quart d'heure désagréable.

Mais ce qu'il y a de bien avec vous, c'est que le quart d'heure ne dépasse jamais les quinze minutes.

Et vous repartez avec le sourire et un "Chouette, aujourd'hui, c'est assemblée!".

Vivement votre investiture présidentielle?


jeudi 21 février 2008

Santini

Poker en Ligne

Impossible de s'ennuyer avec vous Monsieur Santini.

Vous avez toujours le mot pour rire et un réservoir inépuisable de blagues, des plus osées aux plus simples.

Vous êtes doté d'une excellente mémoire!

Seulement parfois, votre irrésistible tendance à plaisanter vous met dans des situations embarrassantes.

Il y a des politiciens qui aiment modérément les jeux de mots pendant les débats.

Rien à faire, vous ne pouvez pas résister : il faut que cela sorte.

Résultat : vous avez la sulfureuse réputation de dissiper la classe.

Et, quelquefois, vous lassez à toujours vouloir faire des blagues.

Contrôler-vous, que diable! A force de faire de l'esprit, vous en oubliez d'écouter les autres.

Si vous restiez tranquille, de temps en temps, on vous apprécierait beaucoup, car vous êtes formidable.

Un premier ministrable sans aucun doute!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 14 février 2008

Réponses

Que se passe-t-il dans mon porte-monnaie?

Qui suis-je vraiment dans ce monde?

Que vais-je devenir?

Vous vous en posez des questions en ce moment!

Et parfois, vous ne savez pas à qui vous adresser...

C'est l'objet du président de la république, futur gouverneur de France.

Vous aider à comprendre ce qui vous arrive en ces moments de récessions financière et intellectuelle.

Parfois, vous n'avez tout simplement pas envie d'en parler aux autres, par pudeur, par peur, ou parce qu'il y a des choses que vous devez affronter seul.

Vous trouverez toutes les réponses dans les pages, actions et discours de notre président adoré, des informations pratiques, des conseils médicaux, des bons modes de vie... et très peu d'humour car, c'est subversif, et qu'il faut tout prendre au tragique.

A vous de piocher çà et là au gré de votre fantaisie, du journal officiel et de vos besoins.

Ainsi, vous vous découvrirez peut-être un talent pour la diplomatie ou pour les contradictions.

Vous saurez que faire, si vous êtes un original, un vrai paresseux, un homme idéal, ou bien, qui sait?

Un super chef scout à la mode!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 7 février 2008

Meute

Etant donné qu'il y a peu de chance, que vous viviez en ermite au sommet d'une colline avec la seule compagie des arbres et des moutons, il vout faut tous les jours composer avec les autres.

Bien que l'homme soit un loup pour l'homme, souvent, vous êtes bien content d'être entouré, ne serait-ce que pour les calins...

Et puis, il y a les moments où vous regrettez les moutons mangeants l'herbe sous les arbres.

Mais l'homme est un animal familier qui vit en meute et donc en société.

Admettez, que dans l'ensemble, à part quelques erreurs de la nature, c'est plutôt bien...

La vie de famille, ce n'est pas tout rose ou tout noir, c'est allègrement violet!

Il y a des jours, où c'est le grand amour et d'autres, plus sombres, où c'est le ras le bol!

Quoi de plus désagréable que de faire la vaisselle tout seul?

Peut être faire sa toilette à dix?

Comment gérer sa famille efficacement?

Là est la question moderne!

Sans en revenir à faites l'amour pas la guerre, essayons donc la diplomatie!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 31 janvier 2008

Paresse

Poker en Ligne

Encore au lit? Encore en train de rêver?

Ah cela! On vous le reproche assez souvent d'être flâneur!

Eh bien, je vous le dis tout net : «la paresse est une qualité!»

Car derrière ce mot, se cachent beaucoup de choses pas toujours visibles.

D'abord, un flâneur, c'est quelqu'un qui prend le temps de respirer.

Le vraix paresseux est un bon vivant, qui apprécie chacun de ces petits moments où il ne fait... rien.

Aucun rapport avec l'ennui, bien au contraire!

Un flâneur qui sait paresser a la tête pleine d'idées, de choses intéressantes et novatrices.

Qui plus est, un paresseux est plus qu'efficace dans le travail!

Là où les autres mettent deux heures, le flâneur n'en mettra qu'une.

Pourquoi? Parce que sa tête travaille à préparer sa vie sans efforts pendant ces doux moments de paresse.

Curieusement, le flâneur est quelqu'un de parfaitement organisé sans en avoir l'air.

Travailler vite et bien, pour ne pas avoir à refaire ou à corriger, c'est gagner du temps pour paresser.

Et paresser, c'est... l'un des secrets du succès!


jeudi 24 janvier 2008

Passion

La passion est votre meilleure amie et un excellent remède contre l'échec.

Si vous avez une passion, vous faites partie des bienheureux et des chanceux.

Il n'y a pas de passions nobles ou supérieures.

Tout est bon du moment que vous vous y investissiez avec bonheur et entrain.

Vous jouez du piano? Parfait, c'est très sexy!

Vous collectionnez les timbres? Super, c'est très oecuménique!

Votre engouement, c'est le cinéma américain ou les comédies françaises? Excellente et heureuse idée!

Votre grand plaisir, c'est les pins, pourquoi pas? La civilisation américaine a aussi de bon côtés!

Ce qui est encore mieux, c'est de cumuler les passions.

Si vous aimez U2, Madonna ou Sarkozy, collectionnez, non seulement les dvd et cd, mais aussi les affiches, les pins, les articles, etc.

Saviez-vous qu'il y a des collections de ce type qui prennent énormément de valeur avec le temps?

Certainement pas toutes, je vous l'accorde!

Mais qui sait, si jamais par chance, l'intru de la liste venait à disparaître, vous deviendriez peut-être un authentique millionnaire?


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 10 janvier 2008

B.A.

De nos jours, vous ne pouvez plus ignorer ce qui se passe de par le monde.

Téléthon, Sidaction, Sol en si et bien d'autres montrent bien que vous vous sentez concernés... et terriblement impuissants.

Pourtant, tout est possible pour peu que vous le vouliez.

Commencez par écouter. Informez-vous. Posez des questions. Vous êtes en droit de savoir.

Il est important de discuter des problèmes de notre temps, car, malheureusement, vous y êtes confronté chaque jour, que vous le vouliez ou non!

Il faut parler du Sida, de l'eau, de la vieillesse, de l'enfance malheureuse, de la maltraitance envers les animaux, de la pollution, de la chasse, bref, de tous les grands maux de notre temps, car vous êtes directement concernés.

Partagez vos points de vue avec vos amis, mais aussi avec votre entourage et des professionnels.

Beaucoup d'idées reçues courent les rues et beaucoup sont fausses.

Enfin, persuadez-vous que les efforts que vous faites ne sont jamais inutiles.

Tout le monde ne peut pas être militant à la Croix-Rouge, mais la misère, c'est aussi la voisine d'en face qui ne peut plus marcher.

Vous pouvez faire ses courses ou lui dire bonjour, il y a encore trop de personnes agées qui meurent, sans que personne ne s'en rende compte!

Bien que vous vous moquiez naturellement des B.A. et des chefs scouts, c'est avec des petits riens au quotidien, que vous pouvez changer le monde.

Lorsque vous en avez le courage et les dispositions, il est important de vous engager davantage dans les actions humanitaires.

C'est possible à tous les âges, et il est prouvé que ce sont les gens les plus simples qui s'investissent le plus!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 3 janvier 2008

Pédagogie

L'institution MLM ne semble pas avoir pris en compte ce qu'est un distributeur en tant qu'individu.

Dans la formation même qu'elle donne aux futurs team leaders, elle ne se préoccupe d'ailleurs guère que du contenu des connaissances à transmettre.

La pédagogie lui semble quantité négligeable ou inconnue.

Il y a là une grave lacune qu'il serait temps de prendre en compte, pour relancer son attrait.

Au cours des nombreuses discussions que j'ai eues avec de simples distributeurs, beaucoup ont stigmatisé des formateurs exemples du succès pas vraiment à l'écoute, plus rapides à sanctionner qu'à aider, plus prêts à cataloguer qu'à stimuler ou à sortir des motivations.

Si certains hauts sponsors recueillent tous les suffrages « Un homme génial qui sait nous faire travailler sans que cela soit galère! », beaucoup semblent entrer dans la catégorie des murs ou des dictateurs.

Des donneurs de leçons enfermés dans leur rôle, lointains et inaccessibles « Taisez-vous et travaillez, nous ne sommes pas là pour discuter! ».

D'autres, pires encore, paraissent confondre autorité et autoritarisme, jouant avec humour et un certain sadisme, de l'humiliation collective ou individuelle.

Même si, peu de distributeurs réfléchissent avant de poser une question, il est grand tant d'intégrer des cours de pédagogie et de la démocratie dans les formations associées au marketing de réseau.

Il en va de la survie de cette fantastique institution.


jeudi 27 décembre 2007

Spleen du clavier

Vous êtes bien dans votre tête, vous venez de rire et de plaisanter avec vos amis ou collègues.

Vous rentrez chez vous, dans votre bureau ou votre chambre.

Et crac! Cela vous tombe dessus!

Vous avez le manque, le blues, le spleen du clavier, appelez-le comme vous le voulez; une sensation bien étrange et indéfinissable.

Vous voyez soudain tout en virtuel sans raison apparente.

Vous vous mettez à douter de vous, des autres, des amis, de la famille... de tout, sauf de votre ordinateur!

Vous essayez de comprendre, mais vous ne comprenez pas.

Pourtant dans une heure ou trois, l'orage intérieur sera passé, tout sera oublié et revenu à l'ordre naturel.

Vous venez tout simplement d'avoir un coup de blues du clavier.

Cela peut prendre des allures de petites vagues d'été, ou de marée automnale.

Cette drôle d'envie est bien difficile à combattre, car elle n'avance pas à découvert et hors du plus grand nombre.

Elle se présente masquée, sans véritable visage, et en dedans de vous.

Elle profite souvent d'une petite contrariété pour vous tomber dessus, faisant tout remonter à la surface comme une lame de fond, mais faisant ressortir aussi, les parts scientifiques et artistiques qui dorment en vous!

Alors, comment canaliser une envie fantôme? Et enrichissante, en plus!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 13 décembre 2007

Intervenant

Devenez intervenant! Faites des conférences, des séminaires, des cours.

Vous y apprenez à oublier votre timidité, à accepter le jugement des autres.

Si au début, c'est un peu difficile d'être sur le devant de la scène, d'être celui que les autres regardent et écoutent, vous finissez vite par l'acquiescer et le plus souvent par y prendre goût.

Ce n'est pas du tout désagréable pour votre petit ego; voilà que vous existez soudain aux yeux de tous!

Les activités de formation collectives sont de fantastiques écoles de vie et d'amour.

Lorsque vous montez un seminar training system avec une bande de labadens, cela absorbe tellement les pensées, que tous les petits soucis nombrilistes s'éloignent.

Vous vivez une véritable aventure, pleine d'expériences et de rencontres, toutes plus bariolées les unes que les autres!

L'énergie qui bouillonne en vous trouve là, pour une grande journée, un fantastique exutoire.

Et ce qui vaut pour un séminaire, vaut aussi pour une conférence ou un cours!

Beaucoup de grands timides ont trouvé dans la formation, le moyen de briser la tour de verre, qui les isolait du monde, et cela a donné bien souvent de grands professeurs.

Songez au grand Sir Isaac Newton, qui se plongeait corps et âme dans l'enseignement et les mathématiques, afin d'oublier sa solitude qui lui pesait terriblement.

Toutes les activités éducatives font du bien, au sens où elles vous permettent d'extérioriser les états d'âmes qui vous étouffent, et les écarts qui font plonger votre auditoire.

Alors, pourquoi pas vous?


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 6 décembre 2007

Pollutions électorales

Poker en Ligne

Rares sont les hommes politiques qui ont parlé à leurs électeurs des pollutions électorales : un nom d'ailleurs bien barbare pour désigner un phénomène gouvernemental, qui se produit le plus souvent quelques semaines après les élections.

Vous vous réveillez un beau matin avec le sentiment d'avoir fait un rêve libéral bien agréable, mais vous trouvez les draps mouillés d'un drôle de liquide chaud et un peu poisseux : la pollution électorale.

Pendant votre sommeil vous avez eu une érection, féminine ou masculine, peu importe, mais c'est un homme politique qui a éjaculé à votre place!

Vous vous sentez honteux, un peu comme si vous aviez fait pipi au lit, vous vous dites que l'on vous y reprendra plus de croire les belles promesses électorales, et n'avez pas vraiment envie que votre entourage s'en apperçoive.

Or, manque de chance, c'est lui qui fait les discours politiques et qui vit les comportements publics.

Vous êtes dans vos petits souliers, alors que vous devriez sauter de joie au plafond, de ne plus jamais vouloir voter pour les partis traditionnels ou totalitaires.

Comme une femme avec ses premières règles, vous voilà, vous aussi, devenu fertile; vous avez atteint la maturité politique et démocratique qui permet de soutenir ses idées.

Inutile d'essayer de le cacher à votre entourage, à moins qu'il ne soit stupide, cela lui est arrivé aussi...

Il est au contraire très bon qu'il sache.

Cela aura au moins le mérite de mettre les choses au clair et d'éviter qu'il ne continue à vous regarder comme un bébé, alors que vous êtes passé de l'autre côté de la barrière électorale.

Si vous le pouvez, mais peut être pas à table, parlez-en avec lui.

Les taxes abusives, qui grèvent le pouvoir d'achat, et les fausses promesses électorales se combattent tous ensemble par le cinquième pouvoir!

Pollution automobile ou pollution politique à vous de choisir!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 29 novembre 2007

Fumeur

Etre fumeur dans notre monde moderne n'est pas chose facile!

Vous voir arriver au bureau de tabac fait naître en vous l'angoisse de l'avenir.

Dans notre société, la réussite tabagique demeure le symbole éclatant de la réussite sociale.

Même si ce n'est pas toujours vrai, le cigare étant souvent moins onéreux que la cigarette!

La société ne peut donc que vous pousser à fumer, à récolter goudron et nicotine, et à fumer encore, dans l'espoir que vous vous trouverez plus tard une somptueuse pierre tombale.

Lorsque les quantités tabagiques absorbées ne sont pas à la hauteur d'un grand et beau fumeur, le spectre de l'échec social qui nous obsède, rend bien des situations explosives.

Combien de crises de larmes et d'admonestations familiales pour des histoires de fumée et de tabac!

Depuis votre adolescence, on ne cesse de vous le répéter, le temps des choses sérieuses est venu, et l'on réussit plus facilement en fumant.

L'embêtant, c'est que cela vous tombe sur le poil toujours à une période de votre vie, où vous avez bien d'autres soucis, et donc, acceptez le tabagisme facilement.

Comment ingurgiter des réunions sans fin, remplir de lourds documents administratifs, rester contigu aux attentes de ses proches, quand votre coeur bat la campagne dans sa crise existentialiste, sinon en fumant?

Pas facile, facile...

D'autant que notre société ne veut surtout pas voir les choses sous cet angle.

Bien que le cigare tue plus, être fumeur de cigarettes c'est mal, un point c'est tout!

Promi, demain j'arrête la cigarette et je met au gros cigare...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 22 novembre 2007

Régime

En peu de temps, votre corps est devenu le théâtre de mutations importantes.

Ce corps exprime des besoins, envoie des signaux, vous interpelle...

L'ennui, c'est que les événements ne vont pas aussi vite sur le plan psychologique.

Et l'idée vous vient parfois qu'un autre a pris votre place, sentiment étrange, sensation bizarre, qui laisse un arrière-goût de vertige.

Vous vous sentez comme étranger à vous-même... Pris par votre régime...

Ce nouvel habitant de votre tête n'a pas grand chose de commum avec l'adipeux qui subsiste encore en vous.

Il ne s'intéresse plus aux mêmes victuailles, ni aux mêmes modes.

Finies les ouvertures intempestives du frigidaire.

Finis les paquets de gâteaux et sucreries qui gisent, conquérants sur une étagère.

Finies les envies démentielles de viandes à table...

Le nouveau vous qui est en train de naître se moque royalement de tout cela, même si il ne sait pas encore très bien ce qu'il veut.

Il faut qu'il trouve sa place, qu'il parvienne à se situer face aux abords et aux protéines végétales, qui ont remplacé la famille comme univers de référence.

Et ce n'est vraiment pas facile!

Mais rien n'est plus beau que de renaître!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 1 novembre 2007

Mon ami le psy

Les rencontres avec un freudien, quelque soit l'endroit, sont souvent l'occasion de joutes verbales pimentées.

Et ceci, d'autant plus, que les années ont fait naître en vous une réflexion sur le monde et la société.

Votre esprit mathématique aiguisé par la sagesse, ne peut s'empêcher de débusquer les inepties de la psychologie.

Et les failles dans la logique de vie psychiatrique ordinaire apparaissent si évidentes que les arguments d'opposition ne manquent pas.

Le prestige du docteur Freud en prend un sacré coup!

On critique, on dispute, on argumente... Mais ceci, sans jamais pouvoir calculer quoi que ce soit!

Pourquoi les freudiens se permettent-ils des choses, petits mensonges, compromissions, égoïsme, impolitesses et mesquineries, qu'ils recherchent et fustigent toujours chez les autres?

Pourquoi ne mettent-ils pas en accord ce qu'ils disent et ce qu'ils font?

Pourquoi sont-ils toujours aussi malheureux?

Pourquoi est-il plus facile de se maîtriser avec la philosophie qu'avec la psychiatrie?

Mystère et boule de gomme!

Comment peuvent-ils accepter la maladie, l'exclusion, les abattoirs, et l'injustice permanente qui choquent notre idéalisme et notre pensée?

Sont-ils vraiment si fiers de ce qu'ils font, pour oser projeter sur nous leurs thérapies et leurs rêves d'avenir?

C'est leur problème si ils n'ont pas pu être médecins, professeurs, ou scientifiques...

Alors pourquoi le deviendriez-vous à leur place?

Le retard de leur discipline transversale monte, monte, monte... et la vérité éclate!

Y a de l'autodafé dans l'air!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 25 octobre 2007

Internet

Voilà qu'Internet apparaît avec son vrai visage, qu'il prend de l'importance dans les conversations et dans les têtes, qu'il envahit toutes les relations, modifiant les équilibres qui s'étaient instaurés.

Car, avouez-le, vous étiez plus tranquille de ce côté-là devant votre poste de télévision, profitant pleinement de votre statut de spectateur passif.

Les hommes, vous étiez même de vrai mômes, des kids purs et durs devant vos parties de rugby endiablées, vos playstations, et vos héros des journaux télévisés.

Vous aviez trouvé votre place et vous étiez en paix avec vous-mêmes et l'univers familial.

Pour les femmes, toujours plus rêveuses, Friends avait sonné l'heure des bouleversements.

Certaines étaient déjà réglées comme du papier à musique avec les horaires Télé, et avaient doné de vraies formes féminines au canapé du salon.

Les écrans avaient doucement fait leur apparition en sourdine.

Mais voilà, que maintenant Internet devient l'affaire de tous, et pas seulement, celle d'individus un peu spécifiques, mélange granuleux de scientifique et d'écrivain.

Il faut publier! Certains tchatchent. Sabrina a rencontré Hervé. D'autres matent. Pierre passe toute sa journée devant des hotêsses au seins nus plus ou moins rondes.

Les histoires de vies racontées sur Internet se font de plus en plus nombreuses et pressantes.

Et tous de se demander en coeur : serons nous capable de publier?

La publication devient un challenge, renforcé encore par le prestige médiatique qu'a acquis le Web depuis ces dernières années.

Serai-je capable de séduire les internautes, de les aider, de leur carresser les sens et, plus tard, d'être reconnu comme un vrai éditorialiste?

Tout cela ressemble fort à une mission pour Indiana Jones, et je n'ai pas l'âme d'un super-héros.

Ce n'est pas non plus le genre de chose qu'il est facile d'apprendre dans les livres.

Pour vous y retrouver, vous avez les modèles de webmasters qui ont réussi, ceux que vous lisez le plus souvent (merci pour moi!), les émissions spécialisées, les sites communautaires et les films américains pour le moins parodiques.

Mais est-ce bien là des modèles à l'échelle du réel?

Blogueur, serai-je vraiment comme Keanu Reeves dans Matrix ou comme Meg Ryan dans Vous avez un message?

Si c'est réellement cela que nous réserve la vie virtuelle, va falloir que je mette sans tarder mon ordinateur au body-building!

Il faut bien le reconnaître, les médias traditionnels ne sont pas le bon endroit pour trouver des modèles à l'échelle de l'internaute, ni même humaine.

Ok pour devenir Batman ou Ppda, mais à condition que quelqu'un me dise d'abord, comment je fais pour voler dans les nuages en pianotant saintement sur mon pc portable!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 17 octobre 2007

Reconversion

Notre monde moderne a inventé un nouvel âge : l'âge de la reconversion.

Si c'est une période d'effervescences, c'est aussi, n'en doutons pas, une époque formidable.

Jamais les découvertes et les expériences que nous réalisons durant cette étape, les passions et les enthousiasmes que nous nous découvrons durant cette couchée, n'auront autant de poids ni de force au cours des autres parts de notre vie.

Tout y est vécu à la puissance dix.

Premiers chômages prolongés, premières assistantes sociales, premiers formateurs, premières heures d'orientation...

Tout est neuf, tout est nouveau, tout est riche de sens et de lumière. Vous croquez la vie à pleines dents!

Vous n'avez plus de travail, plus de famille. Et c'est tant mieux! Cela vous laisse libre pour mille possibles.

Vous voilà comme le petit garçon à vélo, qui enlève pour la première fois ses roulettes, et qui se retrouve propulsé avec panique sur une nouvelle route, loin de papa-maman.

Et c'est pas si mal! Car si cela fiche les chocottes, cela donne aussi de délicieux frissons et procure d'intenses émotions...

Cette fameuse reconversion, dont nous souhaitons souvent avec amertume sortir au plus vite, est finalement un moment irremplaçable de la construction de notre personnalité.

Elle peut se révéler l'une des plus belles périodes de la vie, si nous osons la prendre à bras-le-corps, si nous nous avisons à la vivre passionnément, plutôt que d'attendre frileusement que cela ne se passe.

De toute façon, si vous vous attendez à ce qu'une bourse pour l'emploi, vous trouve un travail qui vous correspond, vous pouvez toujours attendre longtemps!

Osez, et le travailleur que vous mettrez sur orbite sera, j'en suis persuadé, quelqu'un d'avantageux pour tous!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 10 octobre 2007

Crise

C'est vers la quarantaine que tout commence, lorsque vous faites brusquement le saut, passant du salariat à l'indépendance...

Revoyons le début du film, même si il est sur l'instant douloureux!

Vous étiez peinard et tranquille dans une société sans soucis, avec le même chef tout au long de l'année.

Peut-être même étiez-vous dans une entreprise communale, dans un petit village, avec juste la rue à traverser pour rentrer à la maison, et des collègues ou clients qui vous suivaient depuis la maternelle.

Et vous voilà pour cause de fermeture, ou d'âge trop avancé, soudain propulsé dans une petite structure libérale : l'entrepreneuriat, ou si vous préférez, l'artisanat, la première entreprise de France.

Fini l'interlocuteur unique, voici une bonne centaine de visages et de noms à se rappeler, voici des lieux de travail qui changent quasiment sans arrêt.

Où je vais, ce matin? A Toulon? Non à Brignoles, dans le bâtiment B au quatrième étage de...

Vous qui aviez pris les fiches associées à Toulon, c'est raté!

Voilà le type de turbulences que vous vivez tous les jours depuis que vous êtes entré dans le monde de l'émancipation.

Vous voici avec plus de combativité, et surtout plus personnalité, ce qui a des avantages, mais aussi des inconvénients.

Il faut se prendre excellemment en charge. Et avouez que vous n'en aviez pas vraiment l'habitude.

Bref! Vous êtes sorti d'un cocon, rien n'est plus facile que de suivre une culture d'entreprise, pour un nouvel univers, qui n'est point de tout repos.

Dans votre nouvelle situation, le monde alentour, vous le sentez, se fait plus comminatoire.

Il y a des petites entreprises qui se font méchamment bousculer.

On entend parler, ici ou là, de racket fiscal, de corruption et de suicides!

Vous découvrez, malgré vous, des réalités que vous ignoriez et dont vous vous seriez bien passé.

En route pour la boîte!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 29 août 2007

Boss

Poker en Ligne

Le patronnat et ses problèmes ont toujours existé. J'oserai dire de tout temps et de toute éternité.

La différence, c'est qu'à d'autres époques, et notamment dans les sociétés traditionnelles, il y avait des rites de passage.

Après les avoir franchis, vous accédiez immédiatement et sans problème au statut de dirigeant.

Chez les anglais à Londre, par exemple, les jeunes braves devenaient dirigeant après leur service dans l'armée et dès qu'ils avaient participé à des expéditions guerrières.

De nos jours encore, dans les universités américaines, les jeunes deviennent des dirigeants après être passés par les rituels des rites d'intégration et de bizutage.

Les étudiants se rendent plusieurs jours dans des lieux sacrés, en compagnie des anciens, et lorsqu'ils en reviennent, toute la city les considère définitivement comme des boss.

Le passage ne se fait donc pas de manière individuelle mais collective.

En France, il y a deux siècles, les enfants de dirigeants entraient dès l'âge de dix huit-ans dans le monde des universités et grandes écoles, ce qui faisait d'eux des patrons à part entière.

Aujourd'hui, l'allongement sans précédent des études et le passage obligé à la fois par les universités et les grandes écoles, a augmenté du même coup la durée du seuil.

Vous voilà, pour quelques années entre deux eaux, ni employé ni cadre, un peu sur la corde raide, en équilibre entre deux affluences.

Devons-nous regretter le bon vieux temps de ces rites de passage? Somme toute!

Ce qui est certain, c'est que leur disparition a créé un flou, une incertitude qui ne simplifie pas les choses.

Ces rites offraient l'avantage d'apporter une reconnaissance extérieure, tandis qu'aujourd'hui le dirigeant doit faire ses preuves en permanence.

Cela peut expliquer pourquoi certains sont tentés par l'alcool et les drogues, qui paraissent leur donner, au regard de la civilisation, un statut de stars, d'affranchis, que l'absence de rites ne leur donne plus.

En définitif, devenez une star, soyez votre propre boss!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 22 août 2007

Murs

Pris dans les turbulences de votre gradation, et dans la remontée des souvenirs de la leur, certains sponsors comprennent toutefois la nécessité de votre opposition à leurs façons.

Même si ils la vivent parfois douloureusement, ils savent qu'il faut en passer par là pour réussir.

Ils acceptent peu à peu l'idée que vous n'êtes plus un initié, et que la mise à distance, aussi bien physique qu'affective, que vous leur faites subir, est indispensable à votre construction.

Mais, il en est d'autres qui sont de véritables murs... Avec eux, pas question de dialoguer ni de proposer.

Ils détiennent une autorité de droit divin qui ne supporte aucune entorse, ni dérogation.

Sans doute craignent-ils, avec angoisse, de n'être plus rien si ils abandonnent ce privilège de petit chef de famille des temps ancestraux.

Ils jugent donc vos opinions irrecevables, ou ridicules, sous le prétexte que vous n'auriez pas encore le grade suffisant.

A la moindre de vos remarques, ils répliquent, nous verrons cela quand tu sera devenu, selons les réseaux, vendeur ou superviseur actif.

Oubliant obliquement, par cela même, que ce n'est pas le grade du prosélyte qui fait sa qualité, mais son ancienneté.

Tout le monde peut acheter sa qualification!

En un mot, ils manquent particulièrement de psychologie, et, à part leur offrir les oeuvres complètes de Françoise Dolto, je ne vois pas grand chose à faire, sinon, peut être, les renvoyer à l'école!

Patience, leur règne de dinosaurus présidentiel n'est pas éternel!

D'autant plus, que ce comportement est largement typique des sponsors âgés et sans diplômes!

Et si ils vous interdisent de dire certaines choses, du moment qu'elles soient légales, vous restez libres de les penser!

Le mieux, dans cette situation, est de vous tourner vers d'autres distributeurs et uplines de votre famille, qui peuvent être des confidents et des alliés efficaces.

Au pire, de changer de MLM et de tout reprendre à zéro, l'une des meilleures formations que je connaisse à ce jour!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 15 août 2007

Plage

Sur la plage, tout est contradictoire, et, dans les situtations où nous ne nous reconnaissons que par le regard des autres, la moindre imperfection peut infliger de terribles blessures.

Alors, chacun se surveille avec une frénétique inquiétude.

Et ce fameux narcissisme, qui est le lot naturel du baigneur, fait que nous nous regardons sans cesse, et que nous nous inspectons sur toutes les coutures.

N'aurions-nous pas des yeux de grenouille, une nez cyrano trop long, des fesses en gouttes d'huile, des oreilles en chou-fleur, des dents de travers, des jambes velues, une culotte de cheval?

Trop maigre, trop grosse, pas beau, pas belle, pas sexy, pas bandante?

Comment les autres nous percoivent-ils, devient la question prédominante.

Les nanas ont-elles vu que je suis poilu comme un singe, car le centre d'épilation près de chez moi à fermé?

Les mecs ont-ils remarqué que j'ai de petits seins, même si ils sont beaucoup plus fermes que ceux de la bimbo d'à côté?

Or, comme notre corps de baigneur se fait par paliers, nous passons tous par des périodes où nous avons tout du vilain petit canard.

Boutons, pelures, coups de soleil, cou de poulet, bras démesurés sur torse blanc, se succèdent pour nous plonger dans une transe absolue.

Dans ces conditions, aussi belle soit-elle, la nature ne nous aide pas vraiment.

Il faut donc apprendre à nous blinder, et à passer outre ses moqueries en restant naturel.

Tous nu, tous bronzé en quelque sorte!

(Liens Aiseo : Découvrez les plages du Var Cliquez ici!)


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 1 août 2007

Conseiller emploi

Qu'un référent juge votre aptitude au travail et à l'entreprise, c'est légitime.

Mais ne voyez pas là un jugement sur vous-même en tant qu'individu.

Ne vous dites pas, je ne ferais rien dans la vie parce que mes conseillers me trouvent nul.

Et rappelez-vous que les Instituts du Travail avaient aussi considérées Albert Einstein comme débile. Cela rassure...

Moi-même, la dernière conseillère que j'ai croisé, marâtre décolorée, m'avait apprécié comme juste bon à faire de la peinture, ou à m'occuper de plaques de platre!

Si certains conseillers ont souvent vite fait de vous mettre une étiquette sur le dos, n'acceptez pas leur jugements sans appel.

Ne vous dites pas, cela ne sert à rien que je travaille dans le secteur qui me plaît, puisque, de toute façon, je ne suis pas doué pour cela, ou qu'il n'y a pas de recrutement dans cette branche.

Faites en sorte de les surprendre brillamment et inespérément!

Bûchez à fond les fiches métiers qui vous correspondent, pour leur montrer que, de temps à autre, vous aussi êtes capable...

Sinon le risque est maximal d'être radié de façon inopportune et ok corral!

N'oubliez pas que le conseiller radie plus vite que son ombre...

Si vous avez l'impression d'être dépassé, faites-vous aider, demandez à une association pour l'emploi un coup de main, pas à un syndicat, ils sont pour les fonctionnaires, contre les chômeurs, et surtout, ne cédez jamais au découragement!

La pire des erreurs serait d'accepter les jugements négatifs portés sur vous, et de les faire vôtres.

Si l'on vous dit que vous êtes nul, répondez que cela n'est pas vrai... Et prouvez-le!

Ramenez-leur la signature de tous les commerçants de votre quartier ou de votre village...

D'ailleurs, personne n'est réellement nul, à part eux peut-être?

Le plus débile des débiles mentaux à souvent des qualités humaines dont manquent souvent bien des référents!

Et si les Instituts du Travail ne vous valorisent pas, n'hésitez pas à aller vous valoriser hors de leurs murs, sur des sites de recherche d'emploi et réseaux sur Internet, bien plus efficaces...

Et n'oubliez pas, que la plus part des entrepreneurs et dirigeants d'entreprises, ont connu des déboires similaires aux vôtres dans leurs recrutements, et pour rien au monde, ils n'engageraient un conseiller emploi dans un poste à pourvoir!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mardi 24 juillet 2007

Séminaires MLM

Poker en Ligne

Ajustes ta chemise, ordonnes tes notes, ne manges pas si vite, mets des chaussures de ville, sois poli avec les découvreurs, peignes-toi, tu ressembles à un SDF...

Vous avez beau être un intervenant attendu, ou le DJ de la séance d'information, vos sponsors vous considèrent encore comme des bébés sans expérience...

Or, comme vous ne le faite pas avec vos downlines, vous acceptez de plus en plus mal, qu'ils décident à votre place comment vous devez vous habiller, qui vous devez fréquenter et si il faut rajouter ou non du rhum dans votre shake.

Leur inquisition permanente, reflet de leurs inquiétudes, vous fait suffoquer :

Où vas-tu? A quelle heure rentres-tu? Que font tes parents? Pourquoi n'épouserais-tu pas Sandy?...

Bienvenue chez Jacques Martin!

Vous avez la désagréable impression qu'ils ne vous font pas confiance, qu'ils ne vous considèrent pas comme un être humain à part entière, mais plutôt comme un méson.

Et, suivant votre vélléité, les accrochages, les disputes, les absences, les silences, les doutes, les craintes deviennent de plus en plus fréquents.

De leur côté, ils sont tellement habitués depuis votre petite adhésion à vous dire ce qu'il faut faire, qu'ils comprennent mal que ce temps-là soit révolu et que vous ayez appris plus ailleurs qu'avec eux.

Sainte bêtise que la connaissance doit être réservée à ceux qui décrochent la carotte!

Bienvenue dans le monde des séminaires de formation MLM!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 11 juillet 2007

Créateur

Les années de création artistique et d'entreprise sont des années formidables, riches en découvertes et émotions grand écran.

Ce sont des années fous rires, même si le rire peut être jaune, et les premières expériences en roue libre, bien loin du cadre légal du salariat habituel et de son train train quotidien.

Mais elles sont aussi l'étape de la grande mutation qui voit le travailleur d'hier se changer en jeune décideur ou en jeune première.

Un tel bouleversement psycho physiologique entraîne son cortège de soucis, de malaises, d'angoisses et de stress.

Voici venu le temps du blues du businessman!

C'est un peu comme si vous étiez au sommet d'un plongeoir et que vous n'ayez plus vraiment envie de sauter.

Doutes, incertitudes et peurs de ne pas être à la hauteur vous assaillent.

La déprime fait quelques courtes apparitions démotivatrices, ou campe carrément devant votre porte, tel un sanglier quand la sécheresse à atteint son paroxysme.

Mais heureusement, Joseph H.Smith a inventé l'arrosage automatique!

Vous découvrez en vous et autour de vous tant de choses nouvelles que vous avez l'impression de ne plus rien comprendre à rien.

Comme un boxeur qui en a assez de prendre des coups, vous avez même parfois envie de jeter l'éponge...

Mais par chance, les arts, les sciences et l'amour sont là pour vous aider à redresser la tête, soigner votre jeu de jambes et boxer le blues du businessman...

Découvrez, croyez, travaillez et le succès sera au bout de votre crochet!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 28 juin 2007

Alter Ego

L'idéal, c'est sûr, est de se faire une amie, une vraie.

La mie, cet autre soi-même à qui nous pouvons tout dire, tout confier... peines, espoirs et désirs les plus secrets.

Car si c'est vrai qu'avec la famille et les copains nous vivons et rions bien, nous n'abordons jamais les sujets les plus philosophiques et intimes.

Nous avons bien trop peur que le groupe nous regarde d'un drôle d'oeil et nous rejette.

Et pourtant, si parler des connaissances, de leurs tics et de leurs défauts, du voisin qui n'a pas changé de chaussettes depuis l'été dernier, ou de la mère Michelle qui répète, c'est bien vrai ça, toutes les douze seconde, délasse, il n'en est pas moins vrai, que seul le partage de la pensée et de la sexualité permettent de nous épanouir.

Pour cela nous avons besoin, non pas d'une Altermondialiste, mais d'une Alter Ego.

Avec elle, nous pouvons quitter le personnage que nous sommes en public, pour être plus vrai et plus sincère, et devenir plus beau.

Nous pouvons tout lui dire, même ce dont nous ne sommes pas fier, ou qui dâte des années en arrière, parce qu'avec elle nous avons confiance.

A qui avouer, sinon à l'amie, que nous n'aimons pas les séances de Qui veut gagner des millions, parce que nous nous trouvons un pensée pas assez rachteck pour cela?

A qui, sinon à l'amie, aller raconter que nous nous sentons tout troublé quand nous écoutons telle ou telle musique ou quand nous découvrons telle ou telle pensée?

Une Alter ego ou une maîtresse, si tu as vraiment le cafard,
A choisir y a pas photo , moi je choisis la dulcinée bolet blafard.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 13 juin 2007

Sponsor

Voilà, le jour tant espéré est arrivé, vous êtes sponsor!

L'idéal, dans ce cas-là, serait de pouvoir se confier, parler... Mais à qui?

Jusqu'alors, quand vous aviez un souci, vous pleuriez un bon coup, et votre propre sponsor arrivait, pin-pon, pin-pon, et vous étiez consolé et opérationnel.

Votre sponsor était superstar, capable de régler tous les problèmes et vous lui faisiez une confiance aveugle.

Lorsqu'il vous disait : Ce n'est rien, cela va passer!,
vous le croyiez dur comme fer et, du coup, cela allait beaucoup mieux.

Avec le recrutement, vous vous rendez compte que cela n'est pas vrai, et il faut s'y faire.

Non, les sponsors ne sont pas des super-héros, mêlés de professeurs géniaux.

Eux aussi ont leurs galères, leurs ennuis, leurs angoisses, leurs désarrois et surtout leurs manques de temps cruels qu'ils vous avaient savamment cachés jusqu'alors.

Ce n'est pas parce que vous avez une équipe derrière vous, que vous avez raison, et vos sponsors ne détiennent pas le monopole de la vérité.

Lorsqu'ils arrivent à un stade où ils ont raté beaucoup de voies possibles et accumulé de belles frustrations, souvent, ils veulent rejouer avec vous leur propre début.

Si vous les écoutez trop, vous finirez par leur ressembler comme de vrais jumeaux.

Ils vous façonneront à leur image, et ce n'est pas là le sens de la vie!

Quand donc votre sponsor est-il super-content de vous?

Lorsque vous faites des présentations comme lui, lorsque vous avez de bons résultats de vente, comme il aurait aimé en avoir...

Et quand celui-ci se révèle-t-il très fiers de son downline chéri?

Lorsque vous faites des plans sur la comète comme quand il était petit, ou lorsque vous préparez cette fameuse conférence Internet dont il a toujours rêvé...

Il y a chez les sponsors une sacrée tendance à vouloir vous modeler à leur image.

Vous avez pourtant à trouver votre propre chemin afin de vous construire neuf et libre.

Ni jumeau, ni clone!
Simplement partenaires!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mardi 29 mai 2007

Distributeur

Il n'y a pas de mlm sans questions. Mais parfois, ces questions se font trop nombreuses, trop lancinantes...

Vous vous sentez paniqué par toutes ces nouvelles responsabilités qui pèsent sur vous.

A peine les sponsors vous disent-ils qu'il va falloir entrer dans le monde des indépendants, qu'ils vous parlent déjà de statistiques et de management, brandissant le chiffre effrayant de la progression géométrique des nombres, comme si ils voulaient vous décourager avant de démarrer.

Vous commencez à peine à découvrir la liberté, à envisager l'idée que vous ferez un jour du recrutement, que vos sponsors vous engage déjà à songer à d'autres opportunités complémentaires et à l'indispensable autoship.

Un engagement mensuel! Dans le genre conseils pratiques... Pourquoi pas un prélèvement automatique mensuel directement sur votre compte en banque?

Certes, il est légitime de vous prévenir de tous les dangers qui vous guettent au coin de la rue de l'indépendance.

Mais pourquoi les vidéos de formation indiquent-elles toujours qu'il y a eu six réussites historiques dans tel ou tel réseau, et jamais qu'un million de personnes ont pris leur kit de démarrage ce jour-là sans histoire?

Alors que finalement, c'est pour cela que vous la regardez cette vidéo!

Et pourquoi les médias disent-ils toujours qu'il y a des sectes ou des systèmes pyramidals parmi les réseaux, et jamais que des centaines d'enfants et d'animaux dans le besoin sont aidés par leurs fondations?

Ce genre de mise en garde n'est pas là pour vous simplifier la vie!

C'est un peu comme si, avant de prendre un aéroplane, l'hôtesse vous récapitulait les différents crashs de l'année avec la liste des victimes à la clé... Sans doute préfériez-vous aller à San José à la rame!

Voilà autant de bonnes raisons de vous décourager et de vous dire que vous ne serez pas à la hauteur.

Du coup, vous vous trouvez nul, hors course et même stressé, comme si vous aviez déjà vécu très longtemps, trop longtemps dans le mlm.

Vous voudriez mettre la tête sous la couette, être ailleurs, changer de vidéo, ou zapper.

En plus, comme aucun de vos co-arrivants n'ose avouer les mêmes sentiments, comme personne autour de vous n'en parle, vous vous croyez à tort, seul à ressentir tout ces doutes et ces bouleversements.

Seul au monde dans un réseau, la clé de la réussite!


To be continued...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

lundi 21 mai 2007

Professeur

Vous avez entre vingt-cinq et cinquante-cinq ans, vous êtes une femme ou un homme, vous avez une vie différente, avec des familles distinctes, dans des villes dissemblables...

Et pourtant, vous ressentez tous les mêmes symptômes d'une étrange maladie : le professorat.

Cela vous a pris il y a peu ou tout petit, et depuis, cela ne vous lâche plus.

Cela fait plus ou moins mal, cela vous perturbe plus ou moins...

Mais vous ne pouver vous y soustraire, parce que c'est une réalité physiologique.

Mais d'abord, est-ce bien une pathologie?

Vous pourriez le croire en écoutant parler autour de vous, ceux qui n'ont jamais connu le baptême du feu, « Tout va bien, cela te passera! », ou en les voyant agir avec vous comme si vous étiez de grands malades, « Mon pauvre, ne t'inquiète pas pour ton travail; je lis les offres d'emploi pour toi! »

Mais justement, l'enseignement n'est pas une maladie; c'est une étape de la vie, durant laquelle le corps et l'esprit se transforment pour devenir petit à petit, ceux d'un maître ou d'un métaphysicien, afin de se rapprocher du pur esprit.

C'est donc un moment de transition, et, comme toujours dans ce cas, cela n'est pas facile à vivre, mais c'est aussi un moment de complétion, que peu auront la chance de connaître.

Durant ce passage de l'état d'égotisme à l'âge d'adhésion, vous traversez une de vos plus belles zones de turbulences.

Et comme dans les aéroplanes, blindés ou non, vous êtes priés d'attacher votre ceinture...

Gare aux secousses!


To be continued...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 9 mai 2007

Poésie

Lorsque j'étais adolescent, ce qui m'a le plus aidé à viser le bien-fondé, c'est la poésie et la physique.

Je me prenais pour Gainsbourg, Nougaro, Farmer, tout à la fois, et rêvait de devenir Einstein ou Rayman.

Si je ne savais pas à l'époque, qu'écrire des vers ou résoudre une équation représentait la même action et le même plaisir, je sentais bien que pour comprendre le monde, les deux étaient indissociables.

Le soir quand j'avais le blues, ou que tout ne s'était pas bien passé avec les obligations de l'adolescence, j'attrapais la pochette de carton qui contenait mes cours, et j'écrivais de courts poèmes dessus, au guise de mes envies.

Je m'étais ainsi fabriqué mon monde secret, que tout à chacun pouvait lire lorsque je posais ma pochette en intercours.

C'est comme cela, que j'ai appris que nous combattons mieux les choses obscures que nous avons au fond de nous, ou qui entrave un amour, en leur donnant une forme publique, même si ce n'est qu'une forme de papier.

L'être humain est un communicateur narcissique qui a besoin de parler de lui et de se regarder, pour mieux se connaître et se comprendre.

Et la poèsie nous en donne sublimement la possibilité, avec le grand avantage d'être accessible à tous, contrairement à la physique qui souffre encore d'illettrisme et de peurs.


To be continued....


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :