Les riverains

La vieille

Quand elle n'est pas reclus dans sa demeure comme une parfaite misanthrope, elle se trouve courbée non loin de sa porte ou de son portail, ramassant lentement, avec une application enfantine et touchante, des herbes et plantes, vertes ou jaunes, dont elle se sert pour ses poules, ou dieu sait quoi!

Le pauvre sorcière n'a pas d'autre distraction que la lecture, ni la télévision, ni la radio, ni internet, ni même Véda ne sont encore parvenus jusqu'à elle, son cerveau étant bien trop lent pour absorber tout cela!

Quoique riverains directs, elle et moi, nous ne nous voyons pas. Nous évitons même de nous rencontrer.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.