Les riverains

La vieille

Dans sa cabane de parpaings tout juste crépie, que son ex-mari, parti avec sa secrétaire, avait construit lui-même, pas un ustensile qui ne soit son ouvrage, depuis le hamac d'osier tressé où elle dort, en passant par les pierres assemblées en foyer qui lui servent de cuisinière et les pieds de tamaris taillés de meubles, jusqu'au portail de barres de fer soudées fermant cette singulière habitation.

La femme est au moins aussi étrange que son logis. C'est une espèce de sauvageonne silencieuse comme les solitaires, abritant sa méfiance de paysanne désabusée sous d'épais poils et sourcils en broussailles.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.