Les riverains

La vieille

Chez la vielle Corneille, tout grelottait, tout avait la fièvre du passé, et c'était pitié de voir le visage jauni, tiré, cerclé, trop haut, de cette malheureuse dame nature condamnée à se traîner pendant cinq mois, sous ce plein soleil inexorable qui brûle la végétation sans la réchauffer d'entrain...

Difficile et pénible vie que celle de Madame Corneille à Rebarbel!

Et encore, si celle-ci avait un homme ou sa fille près d'elle, mais non, dans son marécage, presque digne d'un Bayou, elle demeure et vit absolument seule d'un bout de l'année à l'autre, menant une véritable existence de Robinson.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.