L'abbé du V120

Je suais à grosses gouttes, et pourtant j’étais transi de froid, j’avais le frisson. Mes cheveux se dressaient tout droit sur la tête. Je sentais le brûlé, la chair rôtie, quelque chose comme l’odeur qui se répand dans notre V120 quand Domy, le cuisinier, brûle pour faire ses essais culinaires. Je perdais haleine dans cet air embrasé et chimique; j’entendais un haro horrible, des gémissements, des hurlements et des jurements.

- Eh bien! Tu entres ou tu n’entres pas, toi? Me fait, en me piquant de sa fourche, un démon tout nu et tout cornu.

- Moi? Sainte Vierge, je n’entre pas. Je suis une amie de Dieu!

- Tu es une amie de Dieu ... Eh! Bien ça alors! Que viens-tu faire donc ici toi? ...

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.