Agonie des Bambous

L'aspect de ces hommes n’avait rien d’engageant, grands rocs pelés, couverts de tatouages plus ou moins beaux, remplis de bière, des regards de lentisques, et, çà et là, dans leurs mains des outils pour faire mourir la nature occitane.

Mais, ma foi, pour tout mettre à nu, cette valetaille sinistre valaient encore mieux que leur chef, le propriétaire fada, le mord au dents, ponté sur sa nacelle, la tronçonneuse à la main, la lame entrant comme chez elle et coupant tout sur son passage.

A la pause de midi, tandis que les tacherons allumaient du feu pour la bouillabaisse, le patron appela sa compagne, et, montrant un petit enclos de bitume brûlé par le soleil des années, perdu dans la végétation du bout de leur terrain, lui dit :

-Vois-tu ma chère, ici sera notre plantureuse demeure!

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :