Si nous avons souvent peur d'être aliéné, nous avons sutout terriblement peur d'être différent, pas comme les autres.

La normalité nous hante aussi profondément qu'un fantôme écossais dans son manoir.

Telle femme qui grossit chaque jour se ronge les sangs et en fait tout un drame.

Telle autre, qui semble vieillir trop vite se réfugie dans le sport et les crèmes anti-rides.

Un homme qui a de jolis traits fins s'inquiète, craignant d'être homosexuel, transsexuel, ou je ne sais quelle autre bête sodomite imaginaire.

Un autre, à l'allure plus virile, s'affole à l'idée qu'il ressemble peut-être à un orang-outang, tant il lui semble être poilu.

Les femmes se regardent les seins, se demandent pourquoi leur sein gauche est plus beau que le droit.

Les hommes se mesurent le pénis, angoissés de savoir si il est dans les normes.

Alors qu'il y a de gros et de petits seins, de gros et de petits sexes, exactement comme il y a de gros et de petits nez...

De toute façon, la nature a tout prévu, une femme rat ne peut aller avec un homme éléphant et vis-versa.

Nous sommes tous bellement différents, et c'est ce qui fait le charme de la vie.

Il n'y a pas de norme à proprement dite, le communisme et le normalisme sont anti-naturel.

Nous avons des cartes différentes dans notre jeu, et c'est à nous de nous en servir au mieux pour vivre en harmonie.

Mais c'est ainsi, chacun s'inquiète... et ne trouvant personne à qui parler, tourne et retourne ces questions dans sa tête, jusqu'à en devenir, pour certains, vraiment aliéné.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :