Blog-dpFashion

Calendrier

« novembre 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Syndication

jeudi 29 novembre 2007

Fumeur

Etre fumeur dans notre monde moderne n'est pas chose facile!

Vous voir arriver au bureau de tabac fait naître en vous l'angoisse de l'avenir.

Dans notre société, la réussite tabagique demeure le symbole éclatant de la réussite sociale.

Même si ce n'est pas toujours vrai, le cigare étant souvent moins onéreux que la cigarette!

La société ne peut donc que vous pousser à fumer, à récolter goudron et nicotine, et à fumer encore, dans l'espoir que vous vous trouverez plus tard une somptueuse pierre tombale.

Lorsque les quantités tabagiques absorbées ne sont pas à la hauteur d'un grand et beau fumeur, le spectre de l'échec social qui nous obsède, rend bien des situations explosives.

Combien de crises de larmes et d'admonestations familiales pour des histoires de fumée et de tabac!

Depuis votre adolescence, on ne cesse de vous le répéter, le temps des choses sérieuses est venu, et l'on réussit plus facilement en fumant.

L'embêtant, c'est que cela vous tombe sur le poil toujours à une période de votre vie, où vous avez bien d'autres soucis, et donc, acceptez le tabagisme facilement.

Comment ingurgiter des réunions sans fin, remplir de lourds documents administratifs, rester contigu aux attentes de ses proches, quand votre coeur bat la campagne dans sa crise existentialiste, sinon en fumant?

Pas facile, facile...

D'autant que notre société ne veut surtout pas voir les choses sous cet angle.

Bien que le cigare tue plus, être fumeur de cigarettes c'est mal, un point c'est tout!

Promi, demain j'arrête la cigarette et je met au gros cigare...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 22 novembre 2007

Régime

En peu de temps, votre corps est devenu le théâtre de mutations importantes.

Ce corps exprime des besoins, envoie des signaux, vous interpelle...

L'ennui, c'est que les événements ne vont pas aussi vite sur le plan psychologique.

Et l'idée vous vient parfois qu'un autre a pris votre place, sentiment étrange, sensation bizarre, qui laisse un arrière-goût de vertige.

Vous vous sentez comme étranger à vous-même... Pris par votre régime...

Ce nouvel habitant de votre tête n'a pas grand chose de commum avec l'adipeux qui subsiste encore en vous.

Il ne s'intéresse plus aux mêmes victuailles, ni aux mêmes modes.

Finies les ouvertures intempestives du frigidaire.

Finis les paquets de gâteaux et sucreries qui gisent, conquérants sur une étagère.

Finies les envies démentielles de viandes à table...

Le nouveau vous qui est en train de naître se moque royalement de tout cela, même si il ne sait pas encore très bien ce qu'il veut.

Il faut qu'il trouve sa place, qu'il parvienne à se situer face aux abords et aux protéines végétales, qui ont remplacé la famille comme univers de référence.

Et ce n'est vraiment pas facile!

Mais rien n'est plus beau que de renaître!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 1 novembre 2007

Mon ami le psy

Les rencontres avec un freudien, quelque soit l'endroit, sont souvent l'occasion de joutes verbales pimentées.

Et ceci, d'autant plus, que les années ont fait naître en vous une réflexion sur le monde et la société.

Votre esprit mathématique aiguisé par la sagesse, ne peut s'empêcher de débusquer les inepties de la psychologie.

Et les failles dans la logique de vie psychiatrique ordinaire apparaissent si évidentes que les arguments d'opposition ne manquent pas.

Le prestige du docteur Freud en prend un sacré coup!

On critique, on dispute, on argumente... Mais ceci, sans jamais pouvoir calculer quoi que ce soit!

Pourquoi les freudiens se permettent-ils des choses, petits mensonges, compromissions, égoïsme, impolitesses et mesquineries, qu'ils recherchent et fustigent toujours chez les autres?

Pourquoi ne mettent-ils pas en accord ce qu'ils disent et ce qu'ils font?

Pourquoi sont-ils toujours aussi malheureux?

Pourquoi est-il plus facile de se maîtriser avec la philosophie qu'avec la psychiatrie?

Mystère et boule de gomme!

Comment peuvent-ils accepter la maladie, l'exclusion, les abattoirs, et l'injustice permanente qui choquent notre idéalisme et notre pensée?

Sont-ils vraiment si fiers de ce qu'ils font, pour oser projeter sur nous leurs thérapies et leurs rêves d'avenir?

C'est leur problème si ils n'ont pas pu être médecins, professeurs, ou scientifiques...

Alors pourquoi le deviendriez-vous à leur place?

Le retard de leur discipline transversale monte, monte, monte... et la vérité éclate!

Y a de l'autodafé dans l'air!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

Thème original par Stéphane Sulikowski - hébergé par Oxito