Blog-dpFashion

Calendrier

« août 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Syndication

mercredi 29 août 2007

Boss

Poker en Ligne

Le patronnat et ses problèmes ont toujours existé. J'oserai dire de tout temps et de toute éternité.

La différence, c'est qu'à d'autres époques, et notamment dans les sociétés traditionnelles, il y avait des rites de passage.

Après les avoir franchis, vous accédiez immédiatement et sans problème au statut de dirigeant.

Chez les anglais à Londre, par exemple, les jeunes braves devenaient dirigeant après leur service dans l'armée et dès qu'ils avaient participé à des expéditions guerrières.

De nos jours encore, dans les universités américaines, les jeunes deviennent des dirigeants après être passés par les rituels des rites d'intégration et de bizutage.

Les étudiants se rendent plusieurs jours dans des lieux sacrés, en compagnie des anciens, et lorsqu'ils en reviennent, toute la city les considère définitivement comme des boss.

Le passage ne se fait donc pas de manière individuelle mais collective.

En France, il y a deux siècles, les enfants de dirigeants entraient dès l'âge de dix huit-ans dans le monde des universités et grandes écoles, ce qui faisait d'eux des patrons à part entière.

Aujourd'hui, l'allongement sans précédent des études et le passage obligé à la fois par les universités et les grandes écoles, a augmenté du même coup la durée du seuil.

Vous voilà, pour quelques années entre deux eaux, ni employé ni cadre, un peu sur la corde raide, en équilibre entre deux affluences.

Devons-nous regretter le bon vieux temps de ces rites de passage? Somme toute!

Ce qui est certain, c'est que leur disparition a créé un flou, une incertitude qui ne simplifie pas les choses.

Ces rites offraient l'avantage d'apporter une reconnaissance extérieure, tandis qu'aujourd'hui le dirigeant doit faire ses preuves en permanence.

Cela peut expliquer pourquoi certains sont tentés par l'alcool et les drogues, qui paraissent leur donner, au regard de la civilisation, un statut de stars, d'affranchis, que l'absence de rites ne leur donne plus.

En définitif, devenez une star, soyez votre propre boss!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 22 août 2007

Murs

Pris dans les turbulences de votre gradation, et dans la remontée des souvenirs de la leur, certains sponsors comprennent toutefois la nécessité de votre opposition à leurs façons.

Même si ils la vivent parfois douloureusement, ils savent qu'il faut en passer par là pour réussir.

Ils acceptent peu à peu l'idée que vous n'êtes plus un initié, et que la mise à distance, aussi bien physique qu'affective, que vous leur faites subir, est indispensable à votre construction.

Mais, il en est d'autres qui sont de véritables murs... Avec eux, pas question de dialoguer ni de proposer.

Ils détiennent une autorité de droit divin qui ne supporte aucune entorse, ni dérogation.

Sans doute craignent-ils, avec angoisse, de n'être plus rien si ils abandonnent ce privilège de petit chef de famille des temps ancestraux.

Ils jugent donc vos opinions irrecevables, ou ridicules, sous le prétexte que vous n'auriez pas encore le grade suffisant.

A la moindre de vos remarques, ils répliquent, nous verrons cela quand tu sera devenu, selons les réseaux, vendeur ou superviseur actif.

Oubliant obliquement, par cela même, que ce n'est pas le grade du prosélyte qui fait sa qualité, mais son ancienneté.

Tout le monde peut acheter sa qualification!

En un mot, ils manquent particulièrement de psychologie, et, à part leur offrir les oeuvres complètes de Françoise Dolto, je ne vois pas grand chose à faire, sinon, peut être, les renvoyer à l'école!

Patience, leur règne de dinosaurus présidentiel n'est pas éternel!

D'autant plus, que ce comportement est largement typique des sponsors âgés et sans diplômes!

Et si ils vous interdisent de dire certaines choses, du moment qu'elles soient légales, vous restez libres de les penser!

Le mieux, dans cette situation, est de vous tourner vers d'autres distributeurs et uplines de votre famille, qui peuvent être des confidents et des alliés efficaces.

Au pire, de changer de MLM et de tout reprendre à zéro, l'une des meilleures formations que je connaisse à ce jour!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 15 août 2007

Plage

Sur la plage, tout est contradictoire, et, dans les situtations où nous ne nous reconnaissons que par le regard des autres, la moindre imperfection peut infliger de terribles blessures.

Alors, chacun se surveille avec une frénétique inquiétude.

Et ce fameux narcissisme, qui est le lot naturel du baigneur, fait que nous nous regardons sans cesse, et que nous nous inspectons sur toutes les coutures.

N'aurions-nous pas des yeux de grenouille, une nez cyrano trop long, des fesses en gouttes d'huile, des oreilles en chou-fleur, des dents de travers, des jambes velues, une culotte de cheval?

Trop maigre, trop grosse, pas beau, pas belle, pas sexy, pas bandante?

Comment les autres nous percoivent-ils, devient la question prédominante.

Les nanas ont-elles vu que je suis poilu comme un singe, car le centre d'épilation près de chez moi à fermé?

Les mecs ont-ils remarqué que j'ai de petits seins, même si ils sont beaucoup plus fermes que ceux de la bimbo d'à côté?

Or, comme notre corps de baigneur se fait par paliers, nous passons tous par des périodes où nous avons tout du vilain petit canard.

Boutons, pelures, coups de soleil, cou de poulet, bras démesurés sur torse blanc, se succèdent pour nous plonger dans une transe absolue.

Dans ces conditions, aussi belle soit-elle, la nature ne nous aide pas vraiment.

Il faut donc apprendre à nous blinder, et à passer outre ses moqueries en restant naturel.

Tous nu, tous bronzé en quelque sorte!

(Liens Aiseo : Découvrez les plages du Var Cliquez ici!)


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

mercredi 1 août 2007

Conseiller emploi

Qu'un référent juge votre aptitude au travail et à l'entreprise, c'est légitime.

Mais ne voyez pas là un jugement sur vous-même en tant qu'individu.

Ne vous dites pas, je ne ferais rien dans la vie parce que mes conseillers me trouvent nul.

Et rappelez-vous que les Instituts du Travail avaient aussi considérées Albert Einstein comme débile. Cela rassure...

Moi-même, la dernière conseillère que j'ai croisé, marâtre décolorée, m'avait apprécié comme juste bon à faire de la peinture, ou à m'occuper de plaques de platre!

Si certains conseillers ont souvent vite fait de vous mettre une étiquette sur le dos, n'acceptez pas leur jugements sans appel.

Ne vous dites pas, cela ne sert à rien que je travaille dans le secteur qui me plaît, puisque, de toute façon, je ne suis pas doué pour cela, ou qu'il n'y a pas de recrutement dans cette branche.

Faites en sorte de les surprendre brillamment et inespérément!

Bûchez à fond les fiches métiers qui vous correspondent, pour leur montrer que, de temps à autre, vous aussi êtes capable...

Sinon le risque est maximal d'être radié de façon inopportune et ok corral!

N'oubliez pas que le conseiller radie plus vite que son ombre...

Si vous avez l'impression d'être dépassé, faites-vous aider, demandez à une association pour l'emploi un coup de main, pas à un syndicat, ils sont pour les fonctionnaires, contre les chômeurs, et surtout, ne cédez jamais au découragement!

La pire des erreurs serait d'accepter les jugements négatifs portés sur vous, et de les faire vôtres.

Si l'on vous dit que vous êtes nul, répondez que cela n'est pas vrai... Et prouvez-le!

Ramenez-leur la signature de tous les commerçants de votre quartier ou de votre village...

D'ailleurs, personne n'est réellement nul, à part eux peut-être?

Le plus débile des débiles mentaux à souvent des qualités humaines dont manquent souvent bien des référents!

Et si les Instituts du Travail ne vous valorisent pas, n'hésitez pas à aller vous valoriser hors de leurs murs, sur des sites de recherche d'emploi et réseaux sur Internet, bien plus efficaces...

Et n'oubliez pas, que la plus part des entrepreneurs et dirigeants d'entreprises, ont connu des déboires similaires aux vôtres dans leurs recrutements, et pour rien au monde, ils n'engageraient un conseiller emploi dans un poste à pourvoir!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

Thème original par Stéphane Sulikowski - hébergé par Oxito