Blog-dpFashion

Calendrier

« octobre 2010
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Syndication

vendredi 15 octobre 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXXII


Bonne Fête d'Halloween à tous, pour vos achats et cadeaux le Top Bons Plans dpFashion, c'est idéal!

Les riverains

Le peintre

Le coeur me bat. Il travaillait sur son ordinateur. J'aurais préféré qu'il soit entrain de peindre, mais avec le manque de lumière d'aujourd'hui, il fallait s'y attendre... Ma foi! Tant pis, entrons.

- Ah! Voilà l'écrivain de Rebarbel! Me dit-il. Le poète de Flassans vient chez moi montrer ses oeuvres, dans cet humble salon, en habit de ville, avec un col droit et un grand chapeau qui le gêne autant que la gloire, dans le plus pur esprit de Mistral?

A tout vous dire, il n'y a qu'un peintre Pascal au monde, celui que j'ai ce dimanche devant moi dans sa pièce, le chaperon de feutre sur l'oreille, en gilet noir, en jaquette, sa blanche taillole catalane autour des reins, l'oeil allumé, le feu de l'inspiration et de dieu aux pommettes, superbe, grassouillet avec un bon sourire, élégant comme un parisien du début du siècle dernier, et marchant à grands pas, les mains dans ses poches, en faisant des prières...

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 1 octobre 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXXI

Les riverains

Le peintre

J'entre doucement dans le clos... Toujours personne! Me serais-je trompé d'heure?

La porte d'entrée donnant dans le salon est fermée, mais j'entends derrière quelqu'un qui parle à haute voix... Ce râle et cette voix me sont bien connus... Il est bien là...

Je frappe, il m'ouvre. Je m'arrête un moment dans le petit couloir peint à la chaux, très typique d'ici, la main sur la porte, très ému. Je ne l'avais pas vu depuis fort longtemps.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 24 septembre 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXX

Les riverains

Le peintre

Pas un chat aux abords de la petite villa; tout le monde était apparemment à l'abri à l'intérieur.

En passant devant les fenêtres, pour me diriger vers la porte, j'aperçus une ombre s'exprimer, et des cierges reluire à travers le double vitrage.

Plus de doutes, il était bien là pour m' accueillir et m'évader de la grisaille...

Le logis du peintre est à l'extrémité de Rebarbel; c'est la dernière maison à gauche, sur le chemin des vignes route spirituelle de Bacchus, une maisonnette à un étage, dont le sous-sol est toujours en construction, avec un jardin tout autour et un portail démoli par ses moteurs électriques...

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 13 août 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXIX

Les riverains

Le peintre

Un jeune cycliste encapuchonné dans sa mante juste au corps jaune, des chaussures en tenue de gala, housse de technologies à bandes noires et ocres, grelots d'argent pour éviter les impurs chasseurs, emporte avec lui les seuls bruits qui perturbent le son régulier de l'écoulement de l'abat; puis, là-bas, à travers la brume, le raffut d'une motocyclette sur la Nationale 7...

Pas moyen de lire en route afin de rattraper du temps perdu ce jour-là, la pluie tombait par torrents, et la tramontane se jetait à pleins seaux dans la figure...

Je fis le chemin tout d'une haleine, et enfin, après quelques longues minutes de marche, j'aperçus devant moi le petit jardin de pierres et d'arbres au milieu desquels la maison de Pascal, le peintre, s'abrite de peur des ondes négatives car il est aussi voyant.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


samedi 24 juillet 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXVIII

Les riverains

Le peintre

Personne aux vignes... Notre belle Provence, bien que peu croyante, laisse la terre rocailleuse se reposer le saint dimanche...

Dans les bois, seul à la promenade, Prince le gentil chat noir et blanc du voisin grincheux et complètement inadapté au quartier...

De loin en loin, de magnifiques chênes verts et caduques ruisselants de pluie, les pins attaqués par les fourmis sont presque tous morts…

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 16 juillet 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXVII

Les riverains

Le peintre

Dimanche dernier en me levant, j'ai cru revenir en arrière et me réveiller Avenue du Parc, à Draveil. Il pleuvait fort, le ciel était gris, et la villa bien triste.

J'ai eu peur de passer chez moi toute cette froide journée de pluie, et tout de suite l'envie m'est venue d'aller me réchauffer un brin auprès de Pascal, ce grand peintre spirituel qui vit à quelques mètres de mes pins, dans notre petit village de Rebarbel.

Sitôt dit, sitôt fait; une paire de tennis, une casquette, un ciré d'ambulancier, et en route à travers bois!

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


dimanche 13 juin 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXVI

Poker en Ligne

Les riverains

La vieille

Un jour que le peintre, un autre de mes voisins me demandais la raison de cette quasi antipathie, je répondis d'un air drôle et détendu :

- C'est à cause des opinions de vie... Elle est rouge de sang, et moi je suis blanc d'altruisme.

Ainsi, même dans ce paradis sec, dont la solitude aurait dû nous rapprocher, nos deux personnages, aussi volontaires, aussi simples l'un que l'autre, deux ascètes, dont l'un est beaucoup plus proche de Veda que l'autre, qui vont à la capitale du Sud à peine une fois par an et à qui les petits cafés de Ramatuel avec leur authenticité et leurs glaces, donnent l'éblouissement du palais des Grimaldi, se repoussent l'un l'autre au nom de la défense des animaux et de l'humain!

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 28 mai 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXV

Les riverains

La vieille

Quand elle n'est pas reclus dans sa demeure comme une parfaite misanthrope, elle se trouve courbée non loin de sa porte ou de son portail, ramassant lentement, avec une application enfantine et touchante, des herbes et plantes, vertes ou jaunes, dont elle se sert pour ses poules, ou dieu sait quoi!

Le pauvre sorcière n'a pas d'autre distraction que la lecture, ni la télévision, ni la radio, ni internet, ni même Véda ne sont encore parvenus jusqu'à elle, son cerveau étant bien trop lent pour absorber tout cela!

Quoique riverains directs, elle et moi, nous ne nous voyons pas. Nous évitons même de nous rencontrer.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 21 mai 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXIV

Les riverains

La vieille

Dans sa cabane de parpaings tout juste crépie, que son ex-mari, parti avec sa secrétaire, avait construit lui-même, pas un ustensile qui ne soit son ouvrage, depuis le hamac d'osier tressé où elle dort, en passant par les pierres assemblées en foyer qui lui servent de cuisinière et les pieds de tamaris taillés de meubles, jusqu'au portail de barres de fer soudées fermant cette singulière habitation.

La femme est au moins aussi étrange que son logis. C'est une espèce de sauvageonne silencieuse comme les solitaires, abritant sa méfiance de paysanne désabusée sous d'épais poils et sourcils en broussailles.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 7 mai 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXIII

Les riverains

La vieille

Chez la vielle Corneille, tout grelottait, tout avait la fièvre du passé, et c'était pitié de voir le visage jauni, tiré, cerclé, trop haut, de cette malheureuse dame nature condamnée à se traîner pendant cinq mois, sous ce plein soleil inexorable qui brûle la végétation sans la réchauffer d'entrain...

Difficile et pénible vie que celle de Madame Corneille à Rebarbel!

Et encore, si celle-ci avait un homme ou sa fille près d'elle, mais non, dans son marécage, presque digne d'un Bayou, elle demeure et vit absolument seule d'un bout de l'année à l'autre, menant une véritable existence de Robinson.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 30 avril 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXII

Les riverains

La vieille

J'ai vu cela si souvent, au mois de Juillet, en allant rendre visite à mon autre voisin le peintre, que je n'oublierai jamais l'aspect triste et féroce de ce paysage embrasé par le temps et l'âge de sa propriétaire.

De place en place, les carcasses de voitures et d'objet oubliées depuis des années fumaient au soleil comme d'immenses tankers, gardant tout au fond un reste de vie qui s'agitait, un grouillement d'essence, d'huile, de liquide de refroidissement et autres, cherchant des coins humides, un semblant d'existence.

Il y avait là un air de cimetière, une brume de miasmes lourdement flottante qu'épaississaient encore d'innombrables tourbillons de moustiques rayés et agressifs.

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 2 avril 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXXI

Poker en Ligne

Les riverains

La vieille

Le fait est, que l'été venu, quand la vieille se promène à moitié nue malgré son grand âge, quand la végétation à reprit ses droits, qu'elle envahit tout jusqu'aux bâtiments, et que la terre marron et noire des Maures se crevasse à la grande chaleur, la villa n'est pas vraiment habitable, le manque d'entretien de l'ensemble se faisant vraiment cruellement sentir...

Voici la suite du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 26 mars 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXX

Les riverains

La vieille

Tout près de Villa Rossa, à une dizaine de portées de voix de la piscine, il y en a une autre qui lui ressemble un peu, mais en plus rustique et avec un sous-sol.

C'est là que Madame Corneille habite avec son chien et ses poules; le chien soigne sa peur de l'isolement; les poules, sa radinerie maladive.

Sa famille à l'étroit à Brignoles, n'attend qu'une seule chose, que la grand-mère meure pour déménager et toucher l'héritage; mais il y a fort à parier qu'ils y resteront encore longtemps, car la vieille folle, comme nous l'appelons ici, est rudement solide!

Voici le début du cinquième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 5 mars 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXIX

L'abbé du V120

Et voilà l’histoire de l'abbé Tadine telle qu'elle m’a été ordonné de voir, et telle qu'elle devrait se passer dans tous les établissements basés principalement sur les personnes âgées avant leur grand départ.

Voici la fin du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 26 février 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXVIII

L'abbé du V120

Ce qui fut si magistralement dit fut fait. La lessive fut coulée comme la lave.

Depuis ce jeudi historique, la fragrance de vertu de l'hôpital départemental du Luc s'exhale à dix kilomètres à l’entour.

Et le bon pasteur Tadine, radieux et plein d’allégresse, a songé l’autre sorgue que, suivi de tout son troupeau, il gravissait, en étincelante procession, au milieu des flambeaux allumés, d’un nuage d'oliban qui embaumait et des bonnes vielles calotines qui chantaient Te Deum, le chemin éclairé de la république de Veda.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 19 février 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXVII

L'abbé du V120

Demain vendredi, je confesserai les vieux en chaise roulante. Ce n’est rien. Samedi, les autres hommes. J’aurai bientôt fait. Lundi, puisque dimanche c'est jour du seigneur, les femmes et les filles, pouvant se déplacer librement. Cela pourra être long. Mardi, ceux et celles prêts à trépasser. Nous couperons court. Mercredi, les autres femmes. Je dirai, pas d’histoires! Jeudi, le personnel! ... Ce n’est pas trop d’un jour pour lui tout seul. Et, si jeudi, avant la messe, nous avons fini, nous serons bien heureux.

Voyez-vous, mes enfants, quand le raisin est mûr, il faut le vendanger, quand le vin sacré est tiré, il faut le boire. Voilà assez de linge souillé, il s’agit de le laver, et de bien le laver. C’est à la grâce de Dieu que je vous souhaite Amen!

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 12 février 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXVI

L'abbé du V120

- Vous sentez bien, mes frères et mes soeurs, dit l'abbé Tadine reprenant la suite de la bonne Carole, vous comprenez bien que cela ne peut pas durer ainsi. J’ai charge d’âmes, et je veux, je dois vous sauver de l’abîme infernal dans lequel vous êtes tous en train de tomber la tête la première. Dans la suite je me mets à l’ouvrage, pas plus tard que demain. Et le labeur ne manquera pas! Voici comment je m’y prendrai de façon cartésienne. Pour que tout se fasse bien, il faut tout faire avec ordre et méthode. Nous irons rang par rang, chambre par chambre, comme dans la salle des réjouissances quand vous assistez aux spectacles.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 5 février 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXV

L'abbé du V120

Et Le Corbillard, qui, lorsqu’il me rencontrait portant le bon Dieu en son coeur, passait son chemin, la casquette sur la tête et la cigarette roulée au bec... Fier et guilleret comme Artaban... Comme s’il avait rencontré un maudit chasseur.

Et Gonade avec sa Zette, et Jean, et Jacques, et Toni... J'en passe et des meilleurs.

Troublé, attristé, blême d'effroi l’auditoire larmoya, en voyant, dans l’enfer tout patent, qui son père, qui sa mère, qui son grand-père, qui sa grand-mère, qui son frère, qui sa soeur...

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 29 janvier 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXIV

L'abbé du V120

Je vis La Rousse... Cette petite gueuse de court vêtu... Avec son nez en l’air et son allure hautaine... Qui couchait tout le monde dans sa caravane avant de venir finir sa vie ici… Même des notables! Il vous en souvient, mes drôles! ... Mais passons, j’en ai trop dit.

Je vis Pierre Allègre, ce roi du noir, qui faisait son huile avec les olives de Monsieur Albertini.

Je vis Fanny La Glaneuse, qui, en grappillant, pour avoir plus vite noué sa botte, puisait à poignées et sans compter aux gerbiers.

Je vis Maître Ludo, qui huilait si adroitement son quatre quatre japonais mangé par les âges, qu'il en oubliait le reste.

Et Patricia La Profiteuse, qui vendait si cher ses boissons artisanales confectionnées dans sa chambre.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 22 janvier 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXIII

L'abbé du V120

- Je viens... Ah! ne m’en parlez pas, que je ne puis plus me tenir sur mes jambes, mon pauvre ami ... Je viens... Je viens de loin... Humblement vous demander... Si, par un grand coup du hasard... Vous n’auriez pas ici... Quelqu’un... Quelqu’un du V120...

- Ah! Grand feu de l'enfer, tu fais la bête ou quoi? Comme si tu ne savais pas que tout le V120 est ici! Tiens, laide corneille regardes, et tu verras comme nous les arrangeons ici, tes fameux Gaudinais...

Et je vis, dans mon plus profond désarrois, au milieu d’un épouvantable tourbillon de flammes éclatantes :

Le long Marius Tassin,— vous l’avez tous connu, mes frères et mes soeurs — Marius Tassin, qui se grisait si souvent de pastis, et si souvent secouait les puces à sa pauvre femme Marion, avant d'être hospitalisé ici.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 15 janvier 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXII

L'abbé du V120

Je suais à grosses gouttes, et pourtant j’étais transi de froid, j’avais le frisson. Mes cheveux se dressaient tout droit sur la tête. Je sentais le brûlé, la chair rôtie, quelque chose comme l’odeur qui se répand dans notre V120 quand Domy, le cuisinier, brûle pour faire ses essais culinaires. Je perdais haleine dans cet air embrasé et chimique; j’entendais un haro horrible, des gémissements, des hurlements et des jurements.

- Eh bien! Tu entres ou tu n’entres pas, toi? Me fait, en me piquant de sa fourche, un démon tout nu et tout cornu.

- Moi? Sainte Vierge, je n’entre pas. Je suis une amie de Dieu!

- Tu es une amie de Dieu ... Eh! Bien ça alors! Que viens-tu faire donc ici toi? ...

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 8 janvier 2010

Les contes de Villa Rossa XXXXXXI

L'abbé du V120

C’était un long sentier tout pavé de braise rouge et de flammes au reflet bleuté. Je chancelais comme si j’avais bu; à chaque pas difficile, je trébuchais; j’étais tout en eau, chaque recoin de mon corps avait sa goutte de sueur, et je haletais de soif, regrettant le distributeur à boisson du V120... Mais, toute foi, grâce aux sandales que le bon saint Pierre m’avait prêtées, je ne me brûlai pas les pieds.

Quand j’eus fait assez de pas clopin-clopant, je vis à ma main gauche non pas une porte comme les fois précédentes... Non, un portail, un énorme portail en fonte, tout bâillant, comme la porte d’un grand four. Oh! Mes aïeux, quel spectacle! Là, pas de saint homme ou d'ange pour vous demandez votre nom; là, point de registre. Par fournées et à pleine porte, vous entrez là, mes frères et mes soeurs, comme vous entrez dans un moulin ou un TER!

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 1 janvier 2010

Les contes de villa Rossa XXXXXX

L'abbé du V120

- Sainte croix! Jésus, fils de David! Aï! Aï! Aï! Serait-ce possible? ... Serait-ce une farce du grand saint Pierre? ... Pourtant je n’ai pas entendu chanter le coq! ... Aï! Pauvres de nous! Comment irai-je au paradis si mes Gaudinais n’y sont pas?

- Écoutez, ma pauvre madame Carole, puisque vous voulez, coûte que coûte, être sûr de tout ceci, et voir de vos propres yeux de quoi il retourne vraiment, prenez ce sentier, filez en courant, si vous savez courir... Vous trouverez, à gauche, un grand portail rouge, orné de lances et de pointes. Là, vous vous renseignerez sur tout. Dieu vous le donne!

Et l’ange referma la porte.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 25 décembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXIX

L'abbé du V120

- V120, dit-il en poussant un long soupir... Madame Carole, nous n’avons au purgatoire personne de l'hôpital départemental du Luc.

- Jésus! Marie! Joseph! personne du V120 au purgatoire! O grand Dieu! Où sont-ils donc?

- Eh! Sainte femme, ils sont au paradis. Où diantre voulez-vous qu’ils soient d'autre?

- Mais j’en viens, du paradis...

- Vous en venez! ... Eh bien?

- Eh bien! Malheureusement, ils n’y sont pas! ... Ah! bonne mère de notre dame des anges! ...

- Que voulez-vous, madame Carole? Si ils ne sont ni au paradis ni au purgatoire, il n’y a pas de milieu, ils sont...

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 18 décembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXVIII

L'abbé du V120

- Finalement, que voulez-vous, chère Madame, et que demandez-vous? Dit l’ange, au corps de rêve.

- Bel ange de Dieu, j'aimerais savoir, — je suis bien curieux peut-être,— si vous avez ici les Gaudinais.

- Les? ...

- Les Gaudinais, les gens de l'hôpital départemental du Luc... Parce que c’est moi, l'animatrice du V120, qui aide leur prieur.

- Ah! l’abbé Tadine et Carole, n’est-ce pas?

- Pour vous servir, monsieur l’ange.

- Vous dites donc V120...

Et le bel ange ouvre, puis feuillette son grand livre de cuir rouge, mouillant son doigt de salive pure pour que le feuillet glisse mieux...

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 11 décembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXVII

L'abbé du V120

- Pan! Pan!

- Qui frappe! Me fait une voix rauque et plaintive.

- L'animatrice de l'hôpital départemental Pierre Gaudin du Luc en Provence.

- De...?

- Du V120.

- Ah! ... Entrez.

J’entrai légèrement craintive. Un grand bel ange, avec des ailes sombres comme la nuit, une robe resplendissante comme le jour et une clef d'or pendue à sa ceinture, écrivait, d'une écriture d'écolier, dans un grand livre plus gros que celui de saint Pierre...

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 4 décembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXVI

L'abbé du V120

- Ah! par charité chrétienne, grand saint Pierre! Faites que je puisse au moins les voir et les consoler, comme à l'hôpital.

- Volontiers, ma petite... Tenez, chaussez vite ces sandales, car les chemins ne sont pas vraiment beaux de reste... Voilà qui est bien. Maintenant, avancez droit devant vous. Voyez vous là-bas, au fond, en tournant? Vous trouverez une porte d’or toute constellée de croix noires... A main droite... Vous frapperez, on vous ouvrira... Adessias! Tenez-vous saine et prompte.

Et je cheminai... je cheminai! Quelle battue! J’ai la chair de poule, rien que d’y penser. Un petit sentier malodorant, plein de ronces, de pierres luisantes et de serpents plutôt teigneux m’amena jusqu’à la porte d’or.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 27 novembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXV

L'abbé du V120

- Comment! Personne du V120 ici? Personne? C'est impossible! Regardez mieux, je vous en supplie...

- Personne, sainte femme. Regardez vous-même, si vous croyez que je plaisante.

Moi, peuchère! Je frappais des pieds, et, les mains jointes, je criais miséricorde. Alors, saint Pierre me dit :

- Croyez-moi, Carole, il ne faut pas vous mettre ainsi le coeur à l’envers, vous pourriez en avoir quelque mauvais coup de sang. Ce n’est pas votre faute, après tout. Vos Gaudinais, voyez-vous, doivent faire, à coup sûr, leur petite quarantaine au purgatoire.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 20 novembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXIV

Poker en Ligne

L'abbé du V120

- Beau saint Pierre, vous qui tenez le grand livre et la clef, pourriez-vous me dire, si je ne suis pas trop curieuse, combien vous avez de Gaudinais au paradis?

- Je n’ai rien à vous refuser, Carole, vous qui êtes si dévouée envers les autres; asseyez-vous, nous allons voir la chose ensemble.

Et saint Pierre prit son gros livre, l’ouvrit, mit ses bericles, puis dit :

- Voyons un peu : V120, disons-nous. V... V12... V120. Nous y sommes. V120... Ma brave Carole, la page est toute blanche. Pas une âme... Pas plus de Gaudinais que de beurre à la cantine.

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 13 novembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXIII

L'abbé du V120

Or, vous allez voir que dans son infini bonté, Dieu l’entendit.

Un jeudi après midi, après le bel Évangile, Madame Carole pris la parole devant la croix :

- Mes frères et mes soeurs, vous me croirez si vous le voulez, mais l’autre nuit, je me suis retrouvée, moi pauvre pécheresse, à la porte du paradis. Je frappai et Saint Pierre m’ouvrit!

- Tiens! C’est vous, ma brave Carole, me fit-il; quel bon vent vous amène? Qu’y a-t-il pour votre service?

Voici la suite du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 30 octobre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXII

L'abbé du V120

L’abbé Tadine était l'aumônier... de l'hôpital du Luc.

Bon comme le pain blanc, franc comme l’or pur, il aimait paternellement ses patients; pour lui, son V120 aurait été le paradis sur terre, si les Gaudinais lui avaient donné un peu plus de satisfaction.

Mais, hélas ! Trois fois hélas! Les aranéides filaient joyeux dans son confessionnal, et, le célicole jour de Pâques, les hosties restaient éternellement au fond du saint-ciboire.

Le doux prêtre en avait le coeur meurtri, et toujours il mandait à Dieu la grâce de ne pas s'effacer avant d’avoir ramené au bercail son troupeau de brebis égaré.

Voici le début du quatrième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 16 octobre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXXI

Le vagabond

Alors, il ajoute, en se tournant vers sa mère :

- Qu'on m'apporte mes plus beaux habits, mon saroual de costume bleu, mon blouson de jean, mon chapeau de cow-boy et mes sandales lourdes de pèlerin! Je veux me faire altruiste pour les anges et entrer au paradis en appareil de buissonnier.

Une troisième fois encore, l'aumônier se penche vers l'ex-clochard et lui parle longuement à voix basse... Au milieu de son discours ecclésiastique, le petit vagabond royal l'interrompt de nouveau, et crie avec colère :

- Mais alors, d'être homme et vagabond, ce n'est rien du tout!

Et, sans vouloir plus rien entendre, le petit clochard se tourne vers la muraille, et pleure amèrement sa fin qui s'approche.

Voici la fin du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 9 octobre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXX

Le vagabond

A ce moment, l'aumônier, ayant pris domicile dans la chambre de l'ex-clochard, s'approche du petit vagabond et lui parle longtemps à voix basse en lui montrant un crucifix, si chromé et si pointu qu'il ressemblerait presque à une arme.

Le petit vagabond l'écoute d'un air fort étonné, puis à chaque fois, l'interrompant, demande :

- Je comprends bien ce que vous me dites, monsieur l'abbé; mais enfin, est-ce que l'un des patients, bien plus malade que moi, dans l'une des chambres d'à côté, ne pourrait-il pas mourir à ma place, en donnant, à lui et à sa famille, beaucoup d'argent?

Ensuite, l'aumônier continue à lui parler à voix basse, et quand il finit, le petit vagabond, a l'air de plus en plus étonné, reprend invariablement avec un soupir :

- Tout ce que vous me dites là est bien triste, monsieur l'abbé; mais une chose me console, c'est que là-haut, dans le paradis des étoiles, je vais être encore un homme libre et bohème... Je sais que le Bon Dieu est mon compère, et qu'il ne peut manquer de me traiter selon mon rang.

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 2 octobre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXIX

Le vagabond

Mais sur l'heure, nul n'entend les tanks qui, roulent dans la cour; seulement dix grands lansquenets médicaux, la serviabilité au poing, sont rangés adroitement dans la chambre. Ce sont de gros nounours aux cheveux poivres et sels.

Le petit vagabond bat des mains lorsqu'il les voit, en reconnaît un et l'appelle :

- Ludo! Ludo!

Du coup, l'aide soignant fait un pas vers le lit et l'ex-clochard lui dit à refrain :

- Je t'aime bien, mon vieux Ludo... Fais voir un peu tes grosses mains... Si la mort veut me prendre, il faudra la tuer avec, n'est ce pas?

Et Ludovic répond :

- Oui, monseigneur...

Et il a deux grosses larmes qui coulent sur ses joues tannées d'homme bon, ayant donné sa vie pour aider celle des autres.

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 25 septembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXVIII

Le vagabond

Du coup, sous l'emprise de la peur et des délires qu'elle engendre, il en arrive, quasiment à chaque fois, par clamer haut et fort :

- Holà! Je ne veux pas que la mort vienne me prendre, et je saurai bien l'empêcher d'arriver jusqu'ici... Qu'on fasse venir sur l'heure dix aides soignants très forts pour monter la garde autour de mon lit!... Que deux chars d'assaut prêts à tirer veillent nuit et jour sous mes fenêtres! Et malheur à la mort, si elle ose encore s'approcher de moi!

Pour complaire à son petit vagabond royal, la mère acquiesce généralement d'un signe.

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 18 septembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXVII

Le vagabond

De temps en temps, il se retourne vers sa mère, et, lorsqu'il voit qu'elle pleure très fort, lui demande à répétition :

- Madame ma mère, pourquoi pleurez-vous? Est-ce que vous croyez bonnement que je m'en vais mourir?

La mère, malgré toute sa volonté ne peut répondre, les sanglots trop forts, l'empêchent de parler.

- Ne pleurez donc pas, madame ma mère; vous oubliez que je suis un ex-clochard et que les vagabonds ne peuvent pas mourir ainsi...

La mère sanglote encore plus fort, et le petit vagabond finit toujours par s'effrayer.

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 11 septembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXVI

Le vagabond

Le directeur s'est enfermé tout seul dans son bureau, au premier étage... Les majestés n'aiment pas que le commun des mortels les voie pleurer...

Pour la responsable du second étage, c'est autre chose... Assise au chevet du petit vagabond, elle a son vieux visage, aux cheveux blanc, baigné de larmes, et sanglote bien haut devant tous, comme le ferait une drapière.

Dans sa couchette à télécommande, le petit vagabond, plus blanc que les draps sur lesquels il est étendu, repose, les yeux fermés.

C'est à croire qu'il dort; mais non. Le petit vagabond ne dort pas, il réfléchit...

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 4 septembre 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXV

Le vagabond

Monsieur le maire jure comme un païen, pendant que la jolie et accorte aide soignante, aux cheveux blonds et frisés, récite des haïkus et des vers signés dpFashion...

Et durant ce temps-là, là-bas, du côté des cuisines, se fait entendre un long bruit de caisse enregistreuse et d'affairement.

C'est le commerce qui tourne à plein régime, car les visiteurs du petit vagabond ont un appétit aussi aiguisé que leur curiosité.

Et le directeur de l'hôpital! Où est monseigneur le directeur? Ce grand médecin, normalement toujours attentionné!

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 28 août 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXIV

Le vagabond

Dans la salle de réadaptation, autrefois réservée aux kinésithérapeutes, il y a désormais de nombreuses assemblées de médecins en uniforme doctoral.

A travers les vitres, tout le monde peut, semblable à un grand aquarium, les voir agiter leurs longues manches blanches et incliner doctoralement leurs beaux stéthoscopes argentés...

Le maire et l'aide soignante attitrée du petit vagabond tournent en rond devant la porte, en attendant les décisions de cette surprenante Faculté.

Des secrétaires au regard et aux seins lourds, toujours en filant et en retard dans leur travail, passent à côté d'eux sans vraiment les saluer.

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 21 août 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXIII

Le vagabond

Tout l'hôpital, attaché à son ex-clochard d'exception, est en émoi...

Docteurs, infirmières, aides soignantes montent et descendent en courant les escaliers recouverts de plastique pour donner leurs soins...

Le rez de chaussé est plein de Cannetois et de courtisans en habit du dimanche qui vont d'un groupe à l'autre quêter des nouvelles à voix basse...

Sur les larges terrasses, les dames d'honneur, autrefois visitées par le petit vagabond et éplorées, se font des regards noirs en essuyant leurs yeux avec de jolis mouchoirs brodés.

Voici la suite du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 14 août 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXII

Le vagabond

Le petit vagabond est malade, le petit vagabond, clochard aux yeux bleus et aux cheveux roux, va mourir...

Dans toutes les églises du canton du Luc, le Saint-Sacrement demeure exposé nuit et jour, et de nombreux cierges brûlent pour la guérison du paraplégique échoué malgré lui à l'hôpital départemental.

Les rues et les arcades du vieux Luc sont tristes et silencieuses, les cloches ne sonnent plus, les bars sont vides, les voitures vont au pas...

Aux abords du préventorium, conformistes et curieux regardent à travers les vitres, des hommes et des femmes entièrement drapés de blanc qui causent et s'agitent dans le hall d'entrée d'un air important.

Voici le début du troisième chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 7 août 2009

Les contes de Villa Rossa XXXXI

Agonie des Bambous

De le voir, là, face à ma boîte aux lettres verte, ça me creva le coeur... Ah! Veda!...

Et chaque jour, désormais, en m'arrêtant là, je ne peux m'empêcher d'avoir une petite pensée pour ce pauvre ère.

Pendant quelque temps encore, tout le voisinage en causera à demi-voix... Puis, l’un après l’autre, les bavardages s’éteindront... On n'en parlera plus...

La vie aura repris ses droits, laissant place à un nouveau fada et à une nouvelle histoire...

Voici la fin du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 31 juillet 2009

Les contes de Villa Rossa XXXX

Agonie des Bambous

Une fois soigné par un médecin très efficace et remis sur pied, bonsoir Saint-Tropez et bonne chance!

Il s'en alla à Toulon, où, quelque temps après, il décida de revenir à Flassans pour y respirer de nouveau son air pur et sain.

Et devinez dans quelle chambre d'hôtes il choisit d'aller!... Aux bambous, bien-sûr...

Il a été retrouvé par les secours, tout pâle, couchés parmi les débris, à la place où je me gare tous les jours pour prendre le courrier...

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 24 juillet 2009

Les contes de Villa Rossa XXXIX

Agonie des Bambous

Trois semaines avant le sinistre, le visiteur, qui allait à Saint-Tropez, comme beaucoup de touristes à Flassans, avait fait halte aux bambous de la même façon; mais seulement, cette fois-ci, sont séjour c'était, nous pouvons le dire, bien passé.

Une fois au bord de mer, malgré le climat relativement clément, ce pauvre tringlot ne fut pas à son affaire.

Vous pensez, sans doute par le vent marin, il attrapa un rhume carabiné qui le cloua au lit pendant deux jours!

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 17 juillet 2009

Les contes de Villa Rossa XXXVIII

Agonie des Bambous

Quant aux hommes, défigurés, mutilés affreusement, c'était pitié de les voir ensevelis sous une tonne de gravas accrochés les uns aux autres, par grappes...

Les secours trouvèrent le fada en grand costume, sa compagne une étole de prière au cou; dans un coin, entre deux débris, un visiteur, les yeux ouverts...

On aurait cru qu’il vivait encore; mais non! Il était dit que pas un n’en réchapperait...

Ce qu’il y a de plus triste et de plus malheureux dans cette histoire, le voici...

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 10 juillet 2009

Les contes de Villa Rossa XXXVII

Agonie des Bambous

Figurez-vous trois cadavres en tas sur la route, pêle-mêle avec des éclats de bois et des lambeaux de maçonnerie un peu partout...

Pauvres Bambous!... La folie de leur propriétaire les avaient broyée d'un coup, et si bien mis en miettes que dans tous ses débris le bon Marius n’a trouvé, qu’à grand-peine, de quoi faire une palissade autour de son cabanon...

Mais fort heureusement et grâce au ciel, dans cette triste débâcle, les chats du défunt fada étaient restés en vie bien à l'abri de Villa Rossa!

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 3 juillet 2009

Les contes de Villa Rossa XXXVI

Agonie des Bambous

Comme la tempête faisait rage, il n’avait pas pu sortir, et ce fut une demie heure après seulement, qu’en remontant la Départementale 13, il avait vu le bitume encombré de débris et des deux cadavres laissés là par le naufrage des bambous.

Epouvanté et désappointé, il s’était garé sur le côté, pour appeler les secours et du renfort.

Oui, c’est ce pauvre vieux, déjà peu épargné par la vie, qui a prévenu tout le monde.

Il était presque fou de peur; et, de l’affaire, sa cervelle en est restée détraquée. Le fait est, qu’il y avait de quoi...

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 26 juin 2009

Les contes de Villa Rossa XXXV

Agonie des Bambous

C’est un vieux à la peau tannée, aux trois quarts idiot, atteint de je ne sais quel mal scorbutique qui lui fait de grosses lèvres lippues, pas très esthétiques à voir.

Lorsqu'il soulève du doigt sa lèvre malade et qu'il boit un petit jaune, rhum ou pastis, le vieux Marius nous raconte, souvent et volontiers, sa vie autour des chaussées.

Mais revenons à nos dire, puisqu’en effet, le jour en question de la disparition des bambous, vers midi, il entendit de son entrepôt de travail, un craquement effroyable sur le macadam.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 19 juin 2009

Les contes de Villa Rossa XXXIV

Agonie des Bambous

Cet amas allait si vite que le gendarme n’eut guère le temps de bien voir.

Mais tout porte à croire cependant que c’était les bambous, puisque quelques minutes après, le responsable du bureau de la DDE de Flassans a reçu un appel pour dégager la Départementale 13 de nombreux gravas.

Mais précisément laissons l'homme de la DDE dont je vous parle, nous conter la chose lui-même...

Marius est un homme du cru, souvent encapuchonné dans un ciré jaune, et qui rôde depuis des années autour des routes et que l'on prend communément pour un routier, car l'on ignore généralement que la DDE dispose de locaux à Flassans.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 12 juin 2009

Les contes de Villa Rossa XXXIII

Agonie des Bambous

Un gendarme de Gonfaron m’a raconté que ce jour-là, vers onze heures et demie, étant sorti de sa voiture de fonction pour porter secours à une automobiliste en peine sur la Départementale 13, il avait eu son képi emporté d’un coup de vent, et qu’au risque d’être enlevé lui-même par les bourrasques, il s’était mis à courir après, le long du véhicule à quatre pattes.

Vous comprenez! Les gendarmes ne sont pas riches, et un képi, cela coûte assurément cher.

Or, il paraîtrait qu’à un moment notre homme, en relevant la tête, aurait aperçu non loin de lui, dans l'abat, un gros tas de bois et de brics qui fuyait sous le vent du côté de Flassans.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 5 juin 2009

Les contes de Villa Rossa XXXII

Poker en Ligne

Agonie des Bambous

Les rudes maçons, nés ici, et que nous reconnaissons tous, n'ont pas ce problème là.

Ils commandent la nature et savent leur ouvrage aussi bien que Veda, qui ne sais pas autre chose.

Finalement à midi, oui, en plein midi, les bambous se détachèrent de leur socle et commencèrent alors leur chute mortelle!

Mais dame! Avec le vent de mer ce plein midi-là, le temps ne valait guère mieux qu’une tempête en pleine Méditerranée ...

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 29 mai 2009

Les contes de Villa Rossa XXXI

Agonie des Bambous

La nuit, cela se gâta encore, du vent, de la pluie, comme aucun provençal ne l’avait jamais vue auparavant...

Le matin suivant, le vent tomba un peu, mais l'abat était toujours dans tous ses états, et avec cela une sacrée brume de coquin à ne pas distinguer un phare à quatre pas...

Ces pluies-là, on ne se doute pas comme c’est traître!

Mais cela n'explique pas tout, les bambous avaient rompu plusieurs pilotis dans la matinée; car, il n’y a pas d'averses qui tiennent, même fortes, sans une avarie, jamais la maison ne serait venu s’aplatir en bas de la route, si elle avait été bien conçue et construite.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 22 mai 2009

Les contes de Villa Rossa XXX

Agonie des Bambous

Hormis que cette dernière était construite en grande partie de bois et sur pilotis pour éviter tout glissement fatal vers la route départementale 13, une année beaucoup plus pluvieuse que les autres, sa fin, annoncée depuis des lustres, fut tragique.

Une journée bien noire et encore plus différente des autres, où il manque souvent d'eau en Provence, l'abat se mit à tomber âprement dès les premières lueurs du jour.

Si bien que les inondations, puis les glissements de terrain commencèrent dès le milieu de l'après-midi.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 15 mai 2009

Les contes de Villa Rossa XXIX

Agonie des Bambous

- Non, l'homme est toujours plus fort que la nature, et moi encore plus, ne vous inquiétez pas pour cela, avec le temps, ils verront bien que j'avais raison.

Sur ce, tout le monde se leva et alla vaquer à la tâche qui lui était impartie.

Le chantier de destruction pouvait de nouveau reprendre et tourner à plein régime.

Les travaux perdurèrent encore durant deux ans dans cette ambiance de certitude et d'amateurisme, puis un jour la maison fut enfin habitable, mais c'était sans compter sur les éléments naturels.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 8 mai 2009

Les contes de Villa Rossa XXVIII

Agonie des Bambous

- Comment la chose s’est passée? Lui répondit le fada avec un gros soupir. Hélas! Mon bon monsieur, personne au monde ne pourrait vraiment bien le dire, même pas moi. Tout ce que je sais pour avoir intrigué le dossier, c’est que le maire, chargée de courroux envers moi, était partie en guerre, avec de mauvaises informations. Mais heureusement j'ai pu me défendre car je passe ma vie à étudier le Dalloz, c'est bien pratique. Et finalement, par les injectives juridiques et que je suis le plus intelligent, j'ai fini par avoir gain de cause.

- Mais êtes-vous certain qu'il n'y a vraiment que le courroux qui vous ai retardé dans l'obtention du permis d'extension? N'est-il pas possible que des causes naturelles aient pu rentrer en jeu dans ce dossier? Réponda, surpris, le tâcheron qui semblait bien connaître le bâtiment et la région.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 1 mai 2009

Les contes de Villa Rossa XXVII

Agonie des Bambous

Pourtant, quand les écuelles furent vidées, ils allumèrent leurs cigarettes et se mirent à causer un peu.

Naturellement, on parlait de l'avancement des travaux et des Bambous.

- Mais enfin, comment la chose du permis d'extension s’est-elle passée? Demanda un tâcheron au patron qui, sa tête chauve dans ses mains, regardait les flammes d’un air pensif.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 24 avril 2009

Les contes de Villa Rossa XXVI

Agonie des Bambous

Ils trouvèrent un grand feu flambant à l’abri d’une roche, et la marmite de poissons qui fumait.

Ils s'assirent en rond tous ensemble, les pieds à la chaleur du brasero, et bientôt chacun eut sur ses genoux, dans une écuelle de terre, deux tranches de pain arrosées largement de bouillabaisse.

Le repas fut silencieux : ils étaient fatigués de leur labeur, avaient faim, et puis le voisinage de pierre tombale du patron...

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 17 avril 2009

Les contes de Villa Rossa XXV

Agonie des Bambous

Il restèrent là un long moment quasi agenouillés, alors que le patron conjurait à haute voix.

D’énormes pies, seuls gardiens de leur cimetière, tournoyaient au-dessus de leurs têtes et mêlaient leurs cris rauques aux lamentations de la nature.

La prière finie, ils revinrent tristement vers le coin du jardin où le brasero était amarré.

En leur absence, les tacherons affamés n’avaient pas perdu leur temps.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 10 avril 2009

Les contes de Villa Rossa XXIV

Agonie des Bambous

Qu’ils étaient tristes ces pauvres ères à peine sortis de la féodalité!

Je les vois encore avec leurs habits rappés par l'âge, leur mine rouillée, dure à ouvrir, leur pensées aphones, et des centaines de croix noires cachées dans leur tête...

Pas une couronne ni une once d’intelligence, pas une réminiscence ou un espoir de culture. Rien...

Ah! Les pauvres moribonds abandonnés de tous et de tout, comme ils doivent avoir froid dans leur tombe de vie!

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 3 avril 2009

Les contes de Villa Rossa XXIII

Agonie des Bambous

- Une belle demeure, patron Lionel! Et quel sera son nom?

- Les bambous, madame! C’est ici que resplendiront notre bon sens et notre bonheur, à l’endroit même où ceux de nos voisins se sont perdus, il y a déjà des années. Pauvres gens! Ils ne reçoivent pas beaucoup de visites; c’est bien le moins que nous montrions notre savoir faire et notre grandeur puisque nous voilà...

- De tout mon coeur, mon bon patron Lionel.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 27 mars 2009

Les contes de Villa Rossa XXII

Agonie des Bambous

L'aspect de ces hommes n’avait rien d’engageant, grands rocs pelés, couverts de tatouages plus ou moins beaux, remplis de bière, des regards de lentisques, et, çà et là, dans leurs mains des outils pour faire mourir la nature occitane.

Mais, ma foi, pour tout mettre à nu, cette valetaille sinistre valaient encore mieux que leur chef, le propriétaire fada, le mord au dents, ponté sur sa nacelle, la tronçonneuse à la main, la lame entrant comme chez elle et coupant tout sur son passage.

A la pause de midi, tandis que les tacherons allumaient du feu pour la bouillabaisse, le patron appela sa compagne, et, montrant un petit enclos de bitume brûlé par le soleil des années, perdu dans la végétation du bout de leur terrain, lui dit :

-Vois-tu ma chère, ici sera notre plantureuse demeure!

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 20 mars 2009

Les contes de Villa Rossa XXI

Agonie des Bambous

Dés lors, de toute les années que prirent la rénovation et l'agrandissement du cabanon, nous n'eûmes pas un jour de bon.

En amenant ici cet homme, qui déteste même les arbres et surtout les pins, le vent d’Est s'était acharné contre nous, notre douce colline provençale allait être défigurée.

Un matin, que je préparais l'hiver en coupant du bois mort, les travaux commencèrent par l'arrivée d'une bruyante nacelle, accompagnée de quelques énergumènes et d'une tronçonneuse, dont le but évident était d'éliminer les pins d'Alep qui avaient, par bonheur, trouvé refuge ici depuis des dizaines d'années.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 13 mars 2009

Les contes de Villa Rossa XX

Agonie des Bambous

Devant le refus de tous les maçons du centre Var de réaliser des travaux sur son terrain glissant, le fada ne se démonta pas, l'égarement lui donnait des ailes.

Il décida, fier de lui comme un pinson, de se transformer en castor et de réaliser lui même sa bâtisse, faisant fi des distances baroques dictées par les restanques et des aléas imposés par la pente.

Pour lui plus rien n'importait, uniquement la satisfaction de démontrer que lui seul avait raison et que tout le reste du monde était soit méchant, soit complétement abêti.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 6 mars 2009

Les contes de Villa Rossa XIX

Agonie des Bambous

C'était compter sans l'arrogance des hommes devant la nature et les lois.

Un monsieur je sais tout, mais totalement novice vis à vis de nos si belles collines, allait entamer ce rude voyage, pensant que connaître le Dalloz par coeur pouvait tout arranger!

Si cela réussit à faire plier la mairie pour le permis d'extension, après tout pourquoi perdre du temps et de l'argent en procès avec un fada mal élevé et agressif, cela ne permit aucunement de trouver, hormis un architecte véreux, d'entrepreneur pour réaliser les travaux.

Voici la suite du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 27 février 2009

Les contes de Villa Rossa XVIII

Agonie des Bambous

Puisque Veda nous a donné de proches voisins, aux origines plutôt citadines et acerbes, laissez-moi vous raconter une terrible histoire de campagne, dont les habitants d'ici parlent souvent avec amertume à la veillée, et sur laquelle la contiguïté m’a fourni des renseignements forts utiles.

Il y a quatre ou cinq ans de cela, l'ancien propriétaire de céans a mis en vente, jouxtant Villa Rossa, une parcelle de terrain triangulaire inconstructible et quasiment inaliénable.

D'abord surpris et inquiet, le quartier Rebarbel en son entier, certain de l'abstraction humaine, se rassura ensuite rapidement, persuadé que nul fada ne pouvait se montrer acquéreur d'un telle camelote.

Voici le début du second chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 13 février 2009

Les contes de Villa Rossa XVII

Installation

Alors là, seulement, ils daignent regagner leur chenil, et tout en avalant leur écuelle de croquettes, ils racontent à leurs labadens de la chèvrerie ce qu'ils ont fait là-haut dans la montagne, un pays vert où il y a des étendues d'eau à profusion et de grandes prairies pleines de rosée jusqu'au bord.

Voici la fin du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 6 février 2009

Les contes de Villa Rossa XVI

Installation

Les chevreaux, les minots, ceux qui sont nés durant la transhumance et n'ont jamais vu la chévrerie, regardent autour d'eux avec un étonnement des plus cyclopéen.

Mais le plus attrayant encore, ce sont les patous, ces dévoués chiens de berger, tout affairés après leur cheptel et ne voyant que lui dans la bergerade.

Le chien-loup de faction a beau les ameuter du plus profond de sa niche, leurs gamelles, abondantes de croquettes et d'eau fraîche, leur faire signe, ils ne veulent rien savoir, ni entendre, tant que le bétail n'est pas entièrement rentré, le vieux loquet poussé sur la porte à claire-voie, et les bergères, aux seins lourds, attablées dans la salle basse de leurs appartements.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 30 janvier 2009

Les contes de Villa Rossa XV

Poker en Ligne

Installation

Il semblerait que chacun des caprins ait rapporté dans ses fibres, en plus d'une fragrance d'Alpe sauvage, un peu du bel air vif des montagnes qui grise et fait danser.

C'est au beau milieu de tout ce cirque Zavatta que le troupeau regagne son gîte pour l'hiver, fier du devoir accompli et de son grand effet sur les bêtes et les gens.

Rien de plus charmant et de plus délicieux que ce retour au bercail!

Les vieux boucs, d'ordinaire si ardents, s'attendrissent comme des agneaux en revoyant leur crèche.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 23 janvier 2009

Les contes de Villa Rossa XIV

Poker en Ligne

Installation

Il faut voir quel fantastique émoi cela donne dans l'anachronique chèvrerie!

Du haut de leur perchoir de bois, les poules noires et blanches, à crête de tulle, ont reconnu les arrivants et les accueillent dans un caquettement dès plus monstrueux.

Du coup, le reste de la basse-court qui s'endormait, se réveille en sursaut et tout le monde est sur pied.

Poules, pigeons, canards, oies et bartavelles sont comme fous; prêts à y passer la nuit!...

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 16 janvier 2009

Les contes de Villa Rossa XIII

Installation

Enfin au lointain, aux abords de la route départementale 39, nous voyons le troupeau s'avancer dans une gloire de poussière, toute la voie semblant marcher avec lui.

Les vieux boucs viennent en premier, la corne en avant, l'air abrupt; derrière eux le gros des chèvres, les mères joviales, leurs petits dans les pattes; puis les patous tout suants, avec des langues jusqu'à terre; une voiture de soutien logistique et deux bergères d'azur, aux accents de garçons manqués, drapées dans des manteaux noirs d'antiques médecins qui leur tombent sur les pieds comme des chapes.

A présent, tout cela défile devant nous gaillardement et s'enfourne à travers le portail, en piétinant avec un grand bruit d'averse accompagnée de grêle.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 9 janvier 2009

Les contes de Villa Rossa XII

Installation

Ainsi donc hier soir, les troupeaux rentraient à leur âtre pour attendre le retour en février du printemps, qui guidera de nouveau le départ aux alpages.

Depuis le matin, le portail attendait, ouvert à deux battants et les box, pleins de fourrage frais des plus appétissant.

D'heure en heure, les badauds, empressés, s'exclamaient: “Maintenant ils sont à Saint Anastasie, maintenant à Besse, maintenant à Flassans”.

Puis, tout à coup, un peu avant la tombée du jour, un grand cri : “ Les voilà! ”

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


vendredi 2 janvier 2009

Les contes de Villa Rossa XI

Installation

Tenez! Pas plus tard qu'hier, j'ai assisté à la rentrée des chèvres dans leur âtre, à Gonfaron, près de Flassans, et je vous jure que je n'échangerais pas ce spectacle pour toutes les premières que vous avez eues en Ile de France cette semaine.

Il faut vous dire qu'en Provence, c'est l'usage, quand viennent les premiers froids intenses, après la saison des pluies plus ou moins longue suivant les années, de rentrer le bétail dans ses appartements.

Bêtes et gens passent cinq à six mois là-haut dans les montagnes, logés dans des cabanes du dernier cris; puis, au premier frisson de l'automne, redescendent au mas, pour brouter bourgeoisement les petites collines boisées que parfume le romarin, avant finalement d'hiverner pour de bon, au courant du mois de décembre.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, dont il ne manque plus que quelques pages avant publication, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 26 décembre 2008

Les contes de Villa Rossa X

Installation

Et maintenant, comment voulez-vous que je le regrette, ne serait ce qu'une fois, votre Paris bruyant et noir? Je suis si bien dans mon mas!

C'est réellement le coin que je cherchais, un petit coin parfumé et chaud, à mille lieues de la violence, des banlieues, des transports, de la pluie et du brouillard!

Et que de vraies et jolies choses attrayantes autour de moi!

Il y a à peine quelques jours que je suis installé ici, pourtant j'ai déjà la tête remplie d'impressions et de souvenirs...

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront tantôt disponibles avec Saga, dont il ne manque plus que quelques pages avant publication, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 19 décembre 2008

Les contes de Villa Rossa IX

Installation

Quel plaisir! Pas de bruit!

Sauf quand, une ou plusieurs sociétés, implantées dans la zone industrielle de la principale entreprise de transport du centre Var, au dépit de la loi Seveso et de la sécurité des riverains, s'en donnent à coeur joie pour railler le coteau.

A par cela, à peine, de loin en loin, le son de fifre, atténué par les vignes, du grelot des voitures et des camions sur la grande route nationale sept des vacances.

Tout ce beau paysage provençal, vit et rit, pour mon plus grand plaisir, chaque jour que Veda fait, à la lumière envoutante de la Méditerranée.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront bientôt disponibles avec Saga, dont il ne manque plus que l'introduction et la conclusion, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

dimanche 14 décembre 2008

Nous contacter

L’expertise et la compétence dpFashion permettent d’offrir des services haut de gamme, des capacités diagnostiques uniques et des solutions comptant parmi les meilleurs couramment disponibles.

Notre Ingénieur et Poète David Puissant saura vous guider dans les choix qui modifieront le cours de votre existence.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour obtenir plus de renseignements sur les services offerts. Nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos questions.

dpFashion
Lieudit Rebarbel, Route de Besse,
83340 Flassans sur Issole,
France, Europe

Téléphone : +334 94 59 64 20
Courriel : puissant.david@wanadoo.fr


Votez pour nous soutenir




Aider nous à vous aider




vendredi 12 décembre 2008

Les contes de Villa Rossa VIII

Poker en Ligne

Installation

Ils gardent comme par le passé tout le haut de la villa avec une entrée par le toit; les résidents se réservant les appartements du bas, de plein-pied, formés de petites pièces, hormis le salon et ma chambre, décorées de papier peints, au carrelage blanc usé, et normalisées comme un réfectoire de cantine scolaire.

C'est de là, plus exactement d'une ancienne chambre transformée en bureau, bleu comme l'océan, que je vous écris, la fenêtre grande ouverte, au bon soleil.

Une jolie chaînais, juste après la piscine et la table de ping pong en béton, tout étincelante de lumière, dégringole devant moi jusqu'au bas de la route départementale treize.

A l'horizon, Flassans devenue ville, découpe en dentelle les crêtes fines de ses belles collines provençales.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa qui seront bientôt disponibles avec Saga, en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 5 décembre 2008

Les contes de Villa Rossa VII

Installation

Je les ai trouvé dans la mansarde du cellier, immobiles et accrochés aux poutres de couche comme des anthropoïdes aux barreaux de leur cage, au milieu du bric-à-brac et du vide laissés par les anciens propriétaires.

Ils m'ont regardé un instant avec un oeil rond; puis, tout effarés de ne pas me reconnaître, ils sont repartis vaquer à leurs occupations, tout en secouant maestoso leurs queues grises de poussière.

Ces diables de rongeurs penseurs! Cela ne se brosse jamais! Qu'importe!

Tel qu'il sont, avec leurs yeux clignotants et leur mine enjouée, ces colocataires légèrement homériques me plaisent encore mieux que d'autres bien plus gros à queue lisse, et je me suis empressé de leur renouveler leur bail.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa, qui progressent bien en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 28 novembre 2008

Les contes de Villa Rossa VI

Installation

Le temps d'entrouvrir la porte d'entrée dont le verrou n'avait jamais été installé et frrt! Voilà tout le bivouac en déroute, et toutes ces queues en panache étalé qui détalent dans les arbres avoisinants.

J'espère bien qu'ils reviendront, ils sont si gracieux et adorable!

Et ils sont revenus souvent, quel bonheur, jusqu'à ce que ces brutes sanguinaires, sans cervelle et sans respect de la vie, les chasseurs, les tuent un par un, pour finalement ne manger que des os.

D'autres très étonné aussi, en me voyant, furent les locataires du grenier, une famille loirs au complet, à la tête rieuse, qui habite le mas, de génération en génération, depuis plus de vingt ans.

Voici la suite du premier chapitre des contes de Villa Rossa, qui avancent bien en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 21 novembre 2008

Les contes de Villa Rossa V

Installation

Ce sont les écureuils qui ont été forts étonnés! Pas les gris américains, mais les derniers roux, si beaux et si provençaux!

Depuis si longtemps qu'ils voyaient la porte de Villa Rossa fermée, les murs verdis et le jardin envahis par les herbes et les déchets abandonnés, ils avaient fini par croire que la race des humains propres et fervents de leur foyer était éteinte.

Trouvant la place bonne et douce, ils en avaient fait quelque chose comme un quartier général, un centre d'opérations stratégiques : le mas de Vauban des écureuils.

Le matin de mon arrivée, il y en avait bien, sans mentir, une dizaine assis en rond sur le toit, en train de se chauffer les pattes aux rayons de la chaleur naissante, une apparition d'un réconfort inestimable, dans cette vision cauchemardesque, du mas qui allait devenir ma demeure pour des années.

Voici le début du premier chapitre des contes de Villa Rossa, qui avancent bien en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 14 novembre 2008

Les contes de Villa Rossa IV

Je ne sais d'où me vient ce goût pour l'isolement, la contemplation et la nature sauvage, en moi depuis l'enfance, et qui semble aller peu avec l'exubérance timorée de ma nature, à moins que ce ne soit le besoin de réparer par un jeun de présences, dans une abstinence de bêtises, de cris et de gestes, l'effroyable dépense que fait l'homme moderne de tout son être.

En tous cas, je dois beaucoup aux retraites spirituelles répétées de Villa Rossa, et nul ne m'est plus salutaire que ce modeste mas de Provence.

J'ai même souvent envie de l'acheter, mais mes simples gains de professeur et d'éditorialiste me font, malheureusement, trop vite abandonner cette belle idée.

Villa Rossa ne m'appartiendra sans doute jamais, mais cela ne m'empêche pas d'y passer de longues journées de rêves, de plaisirs, et de souvenirs, souvent même, bien après l'heure bénite, où le radieux soleil d'été disparaît derrière la petite colline boisée qui surplombe cette fantastique maison.

Voici la fin de l'avant-propos des contes de Villa Rossa, qui avancent bien en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 7 novembre 2008

Les contes de Villa Rossa III

Je l'ai aimé en un rien de temps, pour sa patience, son potentiel, son accès perdu entre deux restanques, ses trésors cachés, sa végétation occitane, grisâtre et parfumée, avec laquelle les provençaux fabriquent leurs élixirs de vie, pour sa terrasse de petits galets perdus, où il fait bon manger à l'abri des parasols et des regards indiscrets, pendant que les cigales barytonnent, et que de nombreux oiseaux colorés et malicieux viennent chercher leur nourriture dont le domaine fourmille.

Avec ses craquements de vielles bâtisse forgés par le mistral et la tramontane, le bruit d'agrès des long pins la surmontant magistralement, Villa Rossa remue perpétuellement dans ma tête, voyageuse de souvenirs de courses en forêt, de haltes galantes et de découvertes scientifiques et littéraires, même quand je suis à des lieux d'elle.

Je ne sais d'où me vient ce goût pour l'isolement, la contemplation et la nature sauvage, en moi depuis l'enfance, et qui semble aller peu avec l'exubérance timorée de ma nature, à moins que ce ne soit le besoin de réparer par un jeun de présences, dans une abstinence de bêtises, de cris et de gestes, l'effroyable dépense que fait l'homme moderne de tout son être.

Voici le suite des contes de Villa Rossa, qui avancent rapidement en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 31 octobre 2008

Les contes de Villa Rossa II

Que de fois, l'été, famille et amis, sont venus là se reprendre de la nature, se guérir du Nord et de ses fièvres, aux saines émanations de nos petites collines provençales.

Ils arrivent souvent sans prévenir, sûrs de l'accueil, annoncés par la fanfare du roulis, des oiseaux, de la sonnette et descendent à Villa Rossa.

Un havre de paix, ce mas; un jardin croulant de pierres, d'arbres, de plantes et de soleil, qui vivait seul au vent depuis des années et qui resplendissait à la nature, abandonné comme un poète, tandis que tout autour, vers le village, les nouvelles maisons prospéraient et se développaient à toutes ailes.

D'étranges affinités existent de nos âmes aux choses. Bien que mal entretenu et en retard sur son temps, dès les premiers jours, ce délaissé m'avait été cher.

Voici le suite des contes de Villa Rossa, que je vous prépare en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Je transpose aussi saga en ebook, disponible bientôt sur Store dpFashion, c'est pourquoi les billets se font rares cet automne.

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 5 septembre 2008

Les contes de Villa Rossa

Sur la route de Besse aux environs de Flassans, passé les Quatre Chemins, se dresse vers la droite, face au chemin Saint Bernard, en amont d'un grand bourg cendreux et blanc comme un chantier de pierres, une colline chargée de pins et de chênes, d'un vert pastel désaltérant le paysage brûlé.

Des ruines de bâtisses de bergers et d'un cuisinier, allongées de restanques, la décorent encore fièrement d'un passé prestigieux.

En son bas, s'accote une grande maison ocre, aux volets bleus, le domaine de Villa Rossa, originale et aîné demeure qui commence en T2, barbecue, entrée principale et se termine en long Phénix de mas campagnard, avec le vieux colombier transformé en grenier, la vigne en tonnelle, le forage dont une santoline enguirlande la fosse, la piscine et le jardin où reluit la flore méditerranéenne modelée par le zélé Mistral.

Voici le début des contes de Villa Rossa, que je vous prépare en ce moment et qui seront disponibles en ebook sur Store-dpFashion, la boutique de scripts et de livres électroniques à prix réduits des éditions dpFashion :

Pour consulter les Editions dpFashion, cliquez ici!

Je transpose aussi saga en ebook, disponible bientôt sur Store dpFashion, c'est pourquoi les billets se font rares ces derniers temps sur le blog, qui continue son transfert sur le forum.

Cette unification du site est indispensable pour rester compétitif, moderne et toujours mieux vous servir.

Le web 2 touche à sa fin vive le web 3!

Merci à tous.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 11 juillet 2008

Vacances amoureuses


Vous faites souvent la connaissance d'une moitié potentielle pendant les vacances.

Vous êtes plus décontracté, et n'êtes pas jugé ou observé par votre entourage.

Le poids social et familial n'est plus sur votre dos. Vous pouvez sortir librement sans être épié.

Mais n'oubliez pas, que les hommes intéressants sont encore plus timides que les femmes.

Mesdames, si vous voulez rencontrer le mari potentiel, engagez la conversation la première!

Si vous lui plaisez, vous le saurez rapidement. Et pas seulement par la petite bosse que vous pouvez faire se dégager de lui!

Faites des choses ensembles. De la voile, du pédalo, des musées, des excursions, des meetings, des STS, des marches en montagne, ...

C'est à la faveur des activités que vous découvrirez vos points communs et plus si affinité!

Ce qui est dur et incontournable, c'est la séparation après les vacances.

Il est malheureusement rare que votre conquête habite dans votre quartier!

Bien sûr, il y a le téléphone, mais ce n'est pas le meilleur moyen de savoir si elle tient à vous, le bigophone étant le meilleur outil des menteurs!

Et puis, il y a toujours une personne pour venir vous embêter, ou pour poser des questions auxquelles vous n'avez pas envie de répondre.

Ecrivez. Les lettres ou les mails vous en apprendront bien plus sur les sentiments de votre moitié.

Et si elle s'arrête de vous écrire au bout de deux ou trois fois, vous serez fixé!

Vous n'aurez plus qu'à recommencer un cycle une nouvelle fois...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 4 juillet 2008

François Fillon

Si vous êtes un rêveur-mythomane, vous êtes aussi bavard Monsieur Fillon.

Vous racontez ce qui vous passe par la tête. Vous faites votre intéressant.

C'est, pour vous, une façon de combler une vie, ou une fonction, qui ne vous satisfait pas.

Le problème, c'est que les autres ne vous traitent pas de rêveur, mais de menteur.

C'est l'histoire du petit garçon qui criait au loup...

A force de raconter des cracs, personne ne vous croit plus quand vous dites la vérité.

Combattez votre penchant, il est mauvais. Ou libérez-vous, changez de fonction!

Par contre, votre imagination est riche et fertile. Alors, servez-vous-en.

Puisque vous aimez tellement raconter de belles histoires, écrivez-les!

Un écrivain n'est jamais traité de menteur...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 27 juin 2008

Nicolas Sarkozy

Vous avez des points communs avec Ségolène Royale Monsieur Sarkozy.

Mais curieusement, vous vous entendez rarement avec elle.

Il faut que vous teniez le devant de la scène et elle aussi.

Vous êtes parfait dans un groupe un peu coincé et retardataire.

Vous avez toujours quelque chose à changer inutilement ou a raconter.

Malheureusement, ce n'est pas forcément intéressant.

Et comme vous parlez beaucoup, vous vous répétez souvent.

Plus d'une fois, vous avez eu le bec cloué par un : "Tu nous l'as déjà dit!"

Plus vous parler inutilement, moins vous êtes écouté et moins les français accordent de l'importance à ce que vous dites.

Tel un dictateur façon Chaplin, vous n'écoutez pas les autres.

Pourtant, ils pourraient vous en apprendre des choses... que vous pourriez appliquer et raconter plus tard!

Vivement votre retour au ministère de l'intérieure!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 20 juin 2008

Bonne Distance

Ce bon docteur Freud nous l'a enseigné, lorsque vous êtes un homme, une pulsion naturelle vous pousse, lorsque vous devenez parfaitement autonome, à mettre à distance sa sponsor, qui représente le tabou de l'inceste, et inversement son sponsor, lorsque vous êtes une femme.

Mais comment savoir où se situe la bonne distance?

Comment cohabiter avec l'ancien débutant qui voudrait, de son côté, conserver sa place de nouveau près de son sponsor chéri?

Vous retrouvez ainsi, sur votre chemin, le sempiternel problème de l'identité sexuelle, qui est toujours et décidément, bien au coeur d'une grande partie de vos ennuis d'adulte.

Vous n'êtes d'ailleurs pas les seuls concernés par ces turbulences.

Bien des sponsors hommes ont du mal à accepter que leur recrue ne soit plus leur louloute adorée.

Bien des sponsors femmes voudraient encore tenir la main de leur downline qui les dépasse d'une assemblée de par les capacités.

Il y a un important malaise dans la communication, car votre indépendance fait remonter à la surface les vieux échos de la leur.

Elle sonne aussi le glas d'un certain type de relation, dont ils doivent faire le deuil.

Un deuil lourd de symboles, voir ses dowlines grandir, c'est déjà commencer à vieillir; les savoirs capables de recruter à leur tour, c'est déjà se sentir futur grand-père ou grand mère, même si c'est le but ultime de tout marketing de réseau.


vendredi 13 juin 2008

Corinne Lepage

Tout est un rêve ultime avec vous Madame Lepage!

Vous êtes une rêveuse-rêveuse, toujours plongée dans vos splendides pensées.

C'est un peu déroutant pour les autres, qui ne savent jamais si vous êtes ou non aux abonnés absents.

Vous rêvez aux hommes, à la société, à la faune, à l'environnement, aux politiciens et aux vedettes en général.

Vous vous imaginez top libératrice ou championne de patinage politique.

Réveillez-vous un brin et intéressez-vous un peu plus à la réalité socio-économique qui vous entoure.

La vie n'est pas un songe, même si il existe des gens qui ont bâti leur vie sur leurs rêves.

Eux, ils deviennent comédiens, artistes, webmasters, ou font le tour du monde à bicyclette.

Vous, vous êtes une politicienne ministrable.

Sortez un peu de vos songes et vous serez une ministre de l'environnement social et naturel inévitable et accomplie.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 6 juin 2008

Sortie

Que faire quand les malaises du marketing de réseau vous rendent le monde invivable?

Que faire quand vous n'avez plus goût à rien et que vous voulez abandonner le MLM?

Comment remonter le courant et supplanter l'échec?

Vous avez la solution toute naturelle et si humaine du repli sur soi.

Mais ce repli doit être de courte durée, le temps de s'abandonner à ses émotions, de se laisser aller à la rêverie et de réfléchir.

Se replier ne doit pas signifier s'enfermer, ce serait la pire des attitudes.

Vous ne devez pas vous laisser manger par la peur, au point de faire de votre maison, de votre bureau, ou de votre ordinateur un refuge contre le monde!

S'enfermer se couper du réel pour ne pas avoir à l'affronter ne résout pas les difficultés.

D'autant que certains sponsors, trop heureux de vous garder à un fil d'eux, risquent de vous isoler plus encore.

Il faut au contraire sortir, rencontrer, agir, planifier, préparer la contre-offensive!

Vous vous enfermez souvent par crainte d'un ennemi extérieur, alors qu'en réalité l'ennemi est en vous.

Il est dans votre peur de grandir, d'apprendre et de réussir.

Alors que si vous faite le premier pas vers l'extérieur, vous y gagner en force et en compréhension.

Vous sortez du tourbillon qui vous aspirait irrémédiablement.

Agir reste le meilleur antidote contre le cafard, la solitude et l'échec.

Quand vous vous investissez dans une activité, celle-ci finit par mobiliser l'esprit, au point de chasser de votre tête tous les mauvais nuages qui l'assombrissaient.

Certes, au début, il faut souvent reprendre tout à zéro et se forcer.

Tu viens tracter?

Tu viens développer un site Internet?

Tu viens donner une formation?

Non, je n'en ai pas envie!

Eh bien justement si, il faut y aller quand même...

Et le goût des désirs, le goût des plaisirs, le goût des succès, le goût des réussites finit peu à peu par revenir, sans jamais plus vous quitter...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 30 mai 2008

Solitude

Souvent, vous êtes pris dans les filets de la solitude, parce que vous traversez une période difficile d'inactivité.

Votre entreprise vient de vous licencier et vous ne savez plus trop où vous en êtes devant ce point de repère important qu'est le travail et qui s'efface lui aussi.

Vous avez l'amère impression d'être un zombie, sans grande direction à suivre.

Pourtant sachez qu'un célibataire sur six est sans emploi et que cette proportion est plus forte encore en région parisienne.

Dites-vous que, dans votre ville, il y a des dizaines d'autres hommes et femmes qui traversent, ou ont traversé le même désarrois. Sans doute même dans votre propre rue!

Et c'est peut-être, vers l'un ou l'une d'entre eux, qu'il serait bon de vous tourner.

Avec lui, ou avec elle, vous allez enfin pouvoir parler à coeur ouvert.

Vous avez des choses en commun à partager que tout autre aurait du mal à comprendre.

Encore une fois, faites le premier pas, plutôt que de reprocher tout le temps aux autres de ne pas le faire.

Qui ne tente rien, n'a rien!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 23 mai 2008

Anne-Marie Payet

Alors, vous vous êtes un cas Madame Payet.

Les hommes vous observent de loin, car ils ont la trouille de vous adresser la parole.

Il faut dire qu'avec vos foulards à l'ancienne et vos bracelets de chevilles, vous ne passez pas inaperçue.

En plus, vous êtes le genre à collectionner les trucs les plus invraisemblables, les objets en écaille de tortue, ou les coiffures en plumes.

Votre habitat affriolant fait le délice de vos amis et le désespoir de vos proches.

On y trouve n'importe quoi, de la boîte d'allumettes hongroise au disque de chants de baleine.

Vous vous intéressez à tout par principe et volonté politique.

Entourée de tout ce barda, vous êtes devenue un vrai puits de science, inévitable pour qui veut apprendre.

Mais de grâce, cultivez votre don d'originalité, en le travaillant un tant soit peu, vous deviendriez une ministre de l'Outre-mer à nul autre pareil!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 16 mai 2008

Organisation

Vous vous apercevez à la dernière minute que votre plan de travail n'est pas fait.

Vous vouliez acheter un nouveau dvd, mais il n'y a plus un Euro dans votre porte-monnaie.

Vous aviez décidé d'enregistrer une émission télé et vous avez laissé passer le jour.

Impossible de mettre la main sur le numéro de téléphone d'un bon ami.

Quand à votre chemise pistache préférée, elle a disparue depuis une semaine.

Vous avez un sérieux problème, vous ne savez pas vous organiser!

Cependant, l'organisation est indispensable à tout et permet de gagner un temps précieux. C'est un fabuleux sens pratique!

N'est-il pas exaspérant d'être toujours en train de chercher quelque chose ou de s'affoler parce que vous avez pris du retard?

Si vous ne voulez pas être sans cesse débordé par ces petits tracas, imposez-vous donc, quelques règles de vie simples et indispensables!

Tenez votre indispensable agenda véritablement au jour le jour.

Faites aussitôt les tâches qui vous sont attribuées, vous aurez la liberté et la tranquillité d'esprit pour vire à cent pour cent après.

Rangez vos affaires dans des tiroirs ou des armoires étiquetés, vous ne perdrez plus jamais rien d'important.

Si vous ne voulez pas rater un rendez-vous ou une émission télé, collez des petits papiers sur votre frigo ou à coté de votre ordinateur, sans oublier de les regarder et de les enlever lorsqu'ils ne servent plus.

Tenez vos comptes à jour sur internet, et si votre banque ne vous le permet pas, changez-en!

Si vous avez la chance d'avoir des rentrées d'argent régulières, partagez la somme entre ce qu'il vous faut et ce qui vous fait plaisir.

La première catégorie étant prioritaire, il est bien difficile de vivre sans manger!

Si vous n'avez que des rentrées occasionnelles ou fluctuantes, réfléchissez sérieusement avant de le dépenser à tort et à travers.

Vous pourriez regretter de l'avoir dilapidé en cochonneries, le jour où le dvd, dont vous rêviez, de notre président adoré sera en vente...

Et, au fait, pour votre belle chemise pistache, vous avez regardé dans la pile de linge à repasser?


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 9 mai 2008

Costume

Votre costume sombre et vos souliers cirés vous désespèrent. Vous n'avez pas tout à fait tort...

Bien sûr, pour vous, le costume, c'est l'uniforme, ce qui vous permet de vous fondre dans la masse, de passer inaperçu...

Pourquoi? Parce que vous ne voulez pas être regardé.

Vous êtes embarrassé par ce travail qui vous mine et vous déplait de plus en plus chaque jour.

Qu'y-a-t-il de pire que d'être un assis?

Puisqu'il vous est difficile de disparaître dans un trou de souris, vous vous enfoncez dans ces costumes informes et ces chemises trop grandes qui vous cachent.

Si il n'y a que comme cela que vous vous sentez bien, tant pis... Mais évitez le laisser-aller.

Il n'y a pas pire que les cols crasseux, les taches, les poignets et entrejambes sales, parce que le teinturier coûte trop cher.

En costume, soit, mais clair et surtout sans cravate!

Tous les types de vêtements sont bons, à condition qu'ils vous ressemblent, mais vous avez aussi le droit à un peu de fantaisie salvatrice.

Osez! Ce sont souvent les détails qui font la différence et toute la séduction. Les accessoires, les couleurs, les bijoux...

Les chapeaux sont à la mode, et il y en a plein de funs et de pas chers.

Pourquoi ne pas ressembler à François Mitterrand ou à Eminem?

Et pour votre plaisir personnel, portez de jolis sous-vêtements affriolants que vous serez le seul à voir.

C'est si bon de raidir dans un écrin de beauté...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 2 mai 2008

Anne-Marie Comparini

Vous vivez un drame continuel, vous n'osez pas Madame Comparini.

Pour peu que votre entourage soit bavard, vous ne pouvez jamais en placer une!

D'ailleurs, c'est pour cette grande raison qu'il vous accepte.

Vous voilà victime des blagues ou enrôlée de force dans la lutte contre les odieux et mauvais personnages de l'UMP...

Vous ne dites jamais non, personne ne vous demande votre avis, vous vous cachez derrière vos mèches de cheveux et vous ne répondez pas en assemblée même lorsque vous connaissez la réponse.

Vous manquez de confiance en vous et ne voulez surtout pas être remarquée.

D'ailleurs vous vous trouvez tristement inutile.

Pourtant, si vous vous laissiez un peu aller, beaucoup de gens vous trouveraient de bonne compagnie.

Vous êtes attentive et disponible, l'archétype idéal de l'amie fidèle.

Lancez-vous, vous avez tout à y gagner, et peut être même, le ministère tant convoité, de l'économie et des finances...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 25 avril 2008

Jean-Marie Cavada

Rien n'est jamais bien ou beau avec vous Monsieur Cavada.

Avec vous, la vie n'est pas un long fleuve tranquille.

La purée de la cantine n'est pas assez salé ou l'est trop, le président du Modem est nul, votre nouveau costume est rêche et vos vacances à la mer ont été catastrophiques.

Allons bon, vous voilà avec jupiter en scorpion...

Qu'est-ce que vous avez à râler et maugréer tout le temps?

Autant vous prévenir, si ce n'est déjà fait, que vous allez vous mettre tout le monde à dos.

Cela vous fera une nouvelle raison élémentaire de vous plaindre.

Essayer donc de positiver et de voir la vie du bon côté.

Quand il pleut, vos cheveux sont mouillés, certes, mais la pluie donne la symbiose et fait pousser les fleurs...

Et si vous n'aimez pas les fleurs non plus, vous ferez très certainement, un grand ministre des armées!


vendredi 18 avril 2008

Normalité

Si nous avons souvent peur d'être aliéné, nous avons sutout terriblement peur d'être différent, pas comme les autres.

La normalité nous hante aussi profondément qu'un fantôme écossais dans son manoir.

Telle femme qui grossit chaque jour se ronge les sangs et en fait tout un drame.

Telle autre, qui semble vieillir trop vite se réfugie dans le sport et les crèmes anti-rides.

Un homme qui a de jolis traits fins s'inquiète, craignant d'être homosexuel, transsexuel, ou je ne sais quelle autre bête sodomite imaginaire.

Un autre, à l'allure plus virile, s'affole à l'idée qu'il ressemble peut-être à un orang-outang, tant il lui semble être poilu.

Les femmes se regardent les seins, se demandent pourquoi leur sein gauche est plus beau que le droit.

Les hommes se mesurent le pénis, angoissés de savoir si il est dans les normes.

Alors qu'il y a de gros et de petits seins, de gros et de petits sexes, exactement comme il y a de gros et de petits nez...

De toute façon, la nature a tout prévu, une femme rat ne peut aller avec un homme éléphant et vis-versa.

Nous sommes tous bellement différents, et c'est ce qui fait le charme de la vie.

Il n'y a pas de norme à proprement dite, le communisme et le normalisme sont anti-naturel.

Nous avons des cartes différentes dans notre jeu, et c'est à nous de nous en servir au mieux pour vivre en harmonie.

Mais c'est ainsi, chacun s'inquiète... et ne trouvant personne à qui parler, tourne et retourne ces questions dans sa tête, jusqu'à en devenir, pour certains, vraiment aliéné.


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 11 avril 2008

Cordon

Enfants du marketing de réseaux prenez garde, en grandissant dans l'institution MLM, à ne pas faire, avec votre sponsor directe, de l'opposition systématique du type : "Je dis blanc parce que tu as dit noir."

D'abord parce que cela devient épuisant et intenable à la longue.

Ensuite, parce que cela se termine souvent en phrases incendiaires ou humiliantes, que vous regrettez l'instant d'après.

Comme tout être social et raisonné, vous culpabilisez naturellement devant vos actes sacrilèges.

N'êtes-vous pas en train de déboulonner la statue que vous aviez autrefois adorée?

Et l'angoisse s'inscrit fièrement au rendez-vous.

Enfin, et surtout, parce qu'agir seul dans le but d'ennuyer l'autre, c'est encore lui rester aliéné.

Pensez exactement le contraire de ce que pense son sponsor, ce n'est toujours pas penser librement!

Pour se détacher vraiment de lui, il vous faut couper le cordon, suivre d'autres formations, voir d'autres réseaux.

Agir perpétuellement contre lui, c'est, somme toute, lui rester inconsciemment attaché.

De toute façon, il est inutile de vous inquiéter, lorsque vous aurez réussi, si sa formation a été bonne et si son activité est vraiment compétitive, vous finirez bien, un jour ou l'autre, par revenir vers lui.

C'est automatique!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

vendredi 4 avril 2008

Lunettes

Mets tes lunettes pour regarder la télévision.

Mets tes lunettes pour travailler sur l'ordinateur.

Mets tes lunettes pour conduire!

Bon sang, vous les haïssez, ces satanées lunettes!

Et dès que plus personne ne fait attention à vous, vous les enlevez...

Pourtant, vous en avez vraiment besoin.

A partir d'un certain âge, la vue ne se stabilise plus et ne peut que se dégrader!

En plus, comme si cela ne suffisait pas, il faut surveiller son évolution de près, car il y va de votre santé.

Si vous avez des maux de tête, c'est sûrement que vous ne voyez pas bien ou que vos lunettes ne sont plus adaptées.

Vous pouvez aussi avoir d'autres troubles endiablés, comme des pertes d'équilibre, ou cette bizarre manie de vous cogner partout.

Pour le moment, vous ne pouvez plus porter de lentilles.

Votre budget ne cesse de diminuer et les verres de contact ne sont toujours pas remboursés par la sécurité sociale.

Si vous devez changer vos lentilles fréquemment, il ne vous reste plus qu'a gagner au loto, ou à épouser une star!

Qui plus est, il faut être très soigneux lorsque vous portez des verres de contact.

Les risques d'infection sont réels, et vous avez rarement le temps d'entretenir vos lentilles comme il le faudrait.

En attendant que les choses évoluent, choisissez des montures sympas, qui ne vous mangent pas le visage, et qui vous donnent un côté intellectuel avancé.

Après tout, il y a des personnes à qui les lunettes vont très bien!

Pensez à François Hollande...


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 27 mars 2008

De Sarnez

Pour vous Madame De Sarnez, un seul mot d'ordre : toujours prête!

Vous ne laissez aucune minute de répit, ni à vous, ni aux autres.

Pas moyen de s'asseoir tranquillement pour converser.

Vous sortez votre tricot, ou les cartes postales que vous envoyez à vos électeurs.

C'est votre bon côté : vous vous dévouez.

Malheureusement, vous harcelez trop souvent la population pour qu'elle signe vos propos, ou qu'elle se donne les moyens de créer une nouvelle politique.

On vous pardonne parce que vous êtes, malgré tout, fort sympathique.

Mais vous fatiguez l'affluence à toujours vouloir faire quelque chose.

Prenez le temps de souffler et choisissez vos causes à défendre.

Mieux vaut s'investir à fond dans deux ou trois, que cent n'importe comment.

Composez, et vous serez une ministre des affaires sociales idéale!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :

jeudi 20 mars 2008

Léotard

La franchise en tout et pour tout! Avec vous, tout est effectif Monsieur Léotard.

L'affluence vous a pourtant prévenu : toute vérité n'est pas bonne à dire.

Mais pour vous c'est un devoir, la bourgeoisie française n'est-elle pas terriblement sotte?

Si la nouvelle coiffure de votre voisine vous fait penser à un chou farci, vous le lui dites en croyant sincèrement lui rendre service.

Seulement voilà, il y a la manière de dire les choses, et vous ne faites pas dans la dentelle.

Cependant, malgré tout, vous avez du bon et une fantastique intelligence.

Votre avis est sollicité, car il est facile de vous faire confiance.

Mais apprenez à nuancer vos jugements, car vous êtes souvent péremptoire et angoissant.

Bien que vous soyez souvent prémonitoire, n'oubliez pas que vous n'avez pas toujours raison.

Abandonnez le tutoyement des sommaires, et vous serez un ministre l'enseignement supérieur et de la recherche idéal!


Pour acheter les produits ou devenir distributeur :